Pourquoi rejeter la théologie sacramentelle, si toutes les Églises “historiques” y adhèrent ?

Cette semaine, pour le 83ème épisode de “Que dit la Bible ?”, nous tentons de répondre à une objection courante de nos amis orthodoxes et catholiques. Cet argument, tiré de l’histoire de la pensée, se présente généralement sous la forme d’une question : pourquoi les Églises issues de la réforme rejetent-elles la théologie catholique, en particulier la théologie sacramentelle, alors que toutes les « églises historiques » (catholiques, orthodoxes, etc.) semblent s’accorder sur ce point ?

Après avoir rappelé ce que nous rejetons dans la théologie sacramentelle, nous tentons de répondre à cette objection en relevant les points suivants :

(1) La théologie de “l’est” et de “l’ouest” chrétiens ne s’est pas développée séparément, en vases clos. Des contacts prolongés existaient avant le grand schisme de 1054 : les conciles oecuméniques et les controverses théologiques ont façonné durablement la théologie de chaque camp.
(2) Après ce grand schisme, des contacts du même type, certes plus restreint, ont perduré, notamment sur le plan théologique.
(3) Certaines doctrines réalistes voire sacramentelles n’ont pas toujours fait l’unanimité au sein du monde sacramentel. Nous citons l’exemple des controverses carolingiennes sur la Cène.
(4) Le réalisme semble être rejeté à plusieurs reprises dans les Ecritures. Ici, nous citons l’exemple d’1 Cor. 10 et d’1 Pi. 3:18-21.

 

Nous suggérons, en conclusion, que la doctrine du Sola Scriptura est la clé d’interprétation de la tradition et de l’histoire de la pensée. Sur ce sujet comme sur d’autres, retournons à l’Écriture !

 

>> Ressources additionnelles : 

 

 

>> Ecoutez les derniers épisodes de “Que dit la Bible ?

 

 

Processed with VSCOcam with f2 preset

Abonnez-vous


LOGO-iTunes-REAL

soundcloud_460x290

12065637851779660844srd_rss_logo-svg-med

 

 

 –

 

<p>“Que dit la Bible ?” est le podcast hebdomadaire du blog Le Bon Combat. Retrouvez l’ensemble des questions posées et de nos entretiens sur l’onglet dédié, en haut et à droite de la barre de menu du site !</p>

  • Roberto Salas

    Mais, j’ai une question: comment est-il que les Pères de L’église ont développé une/cette tradition qui est « contraire » a l’écriture s’ils ont été plus proche de l’enseignement des apôtres? C’est à dire, s’ils étaient plus proches des apôtres, ne se suivre pas que cette tradition doit nous aider à interpréter la Bible et ne pas la Sola Scriptura à la tradition?
    Il faut que je dise que je suis baptiste, j’suis réforme, mais ceux sont des question que j’ai eu dernièrement. Comment on peut être sûr que nous avons l’interprétation correcte si les Pères (qui ont été la deuxième génération depuis les apôtres) croyaient dans outres choses?
    Svp, si vous pouvez me répondre, je vous remercierai beaucoup.

%d blogueurs aiment cette page :