10 raisons de se souvenir du Saint-Esprit à l’occasion de la Pentecôte

Si la Pentecôte coïncide avec la fête des prémices dans l’Ancien Testament (Lév. 23:15-16), pour les chrétiens c’est avant tout le mémorial de l’effusion de l’Esprit (Actes 2).

Voici 10 bonnes raisons de nous souvenir du Saint-Esprit, en ce jour. Et d’être profondément reconnaissants !

1- Souvenons-nous de l’oeuvre de l’Esprit dans nos vies, à commencer par la vie de Christ qu’il nous a offerte alors que nous étions spirituellement morts (Eph. 2:1ss)

2- Souvenons-nous que c’est ce même Esprit qui nous rend capable de croire à l’Evangile (Col. 1:12). La foi est bel et bien un don de Dieu par l’Esprit.

3- Réjouissons-nous de ce que, par l’Esprit, nous sommes sommes scellés pour le jour où Christ reviendra nous prendre avec lui (Eph. 1:13; 4:30). Nous ne perdrons pas ce que le Saint-Esprit nous a offert.

4- Réjouissons-nous d’ailleurs de ce que le Saint-Esprit n’en a pas fini avec nous : ce que nous vivons présentement avec lui n’est que les arrhes de ce que nous expérimenterons lorsque nous serons rendus semblables à Christ (2 Cor. 1:22)

5- C’est par l’Esprit que nous savons que nous sommes enfants de Dieu (Rom. 8:16). Réjouissons-nous de ce que nous appartenons à la famille de Dieu.

6- Réjouissons-nous de ce que l’Esprit nous accompagne désormais dans une mission particulière : celle d’être les témoins du Christ ressuscité (Actes 1:8).

7- Réjouissons-nous de ce que l’Esprit nous équipe de tous les dons nécessaires pour accomplir notre service pour Christ (1 Cor. 1:7)

8- Souvenons-nous que, même si nous luttons dans notre vie de prière, l’Esprit intercède au travers de ces soupirs que nous ne parvenons même pas à exprimer (Rom. 8:26).

9- Laissons le Saint-Esprit nous rappeler sans cesse les précieuses promesses de Dieu, afin que nous soyons encouragés (2 Pie. 1:3-4).

10- Et soyons reconnaissants pour le renouvellement de notre intelligence, une oeuvre de l’Esprit, par lequel nous pouvons chercher et trouver la volonté de Dieu (Romains 12:2)

 

 

 

Guillaume Bourin est le fondateur du blog Le Bon Combat et l'un de ses administrateurs actuels. Il s'intéresse particulièrement à l'intertextualité et à l'exégèse de l'Ancien Testament, à la théologie biblique, et à l’ecclésiologie. Il est titulaire d'un master en théologie (M.Div.) et d'un autre en Ancien Testament (Th.M.) obtenus à la faculté Southwestern Baptist Theological Seminary (Fort Worth, USA).

%d blogueurs aiment cette page :