La puissance des promesses de Dieu

C’est pourquoi nous ne perdons pas courage. […] Car nos légères afflictions du moment présent produisent pour nous, au-delà de toute mesure, un poids éternel de gloire, parce que nous regardons, non point aux choses visibles, mais à celles qui sont invisibles; car les choses visibles sont passagères, et les invisibles sont éternelles.
(2 Corinthiens 4:16-18)

Le pasteur non-conformiste Samuel Clarke (1599-1683), dans ses Promesses de l’Ecriture* écrit :

Les chrétiens se privent eux même de leur plus grand réconfort lorsqu’ils oublient ou mettent en doute les promesses de Dieu. Car il n’est pas de détresse si grande qui n’ait de promesse appropriée grandement suffisante pour la soulager.

En quoi les promesse de Dieu sont elles si encourageantes ? Pourquoi fixer toute notre attention sur elles ? Quelques réflexions.

 

Les promesses de Dieu sont vraies. Tout ce que Dieu dit dans sa Parole est digne de confiance. Nous avons pour Seigneur un Dieu qui ne ment pas,  « Le témoignage de l’Eternel est véritable » (Psaume 19:8). Si nous recevons une promesse -et combien en recevons-nous dans les Ecritures !- nous pouvons avoir l’assurance que ce ne sont pas des paroles en l’air. Il en est des promesses de Dieu comme de sa Parole : leur fondement, leur essence, et leur somme est la Vérité (Psaume 119:160). Notre marche avec Christ consiste à mettre un pied devant l’autre, conscient que ce que sa bouche a dit, sa main l’accomplira.

Les promesses de Dieu sont parfaites. Ce que Dieu donne à ses enfants est à l’apogée de la perfection, parce qu’Il est lui-même parfait par nature. Tout ce qui sort de sa bouche, ses promesses y compris, sont ce qu’un être humain peut trouver de meilleur sur cette terre. « La loi de l’Eternel est parfaite, elle restaure l’âme » (Psaume 19:8). La perfection de Dieu est la garantie que nous trouverons le réconfort dont nous avons besoin en Lui, et qu’il ne nous décevra pas. Nous pouvons présenter devant Lui nos coeurs angoissés, avec l’assurance que ses promesses sont ce qu’il y a de meilleur pour soigner les maux de notre âme.

Les promesses de Dieu sont justes. Elles sont conformes à la justice absolue de Dieu. Elles ne nous sont pas offertes en raison de quelque mérite venant de nous. Par nature, nous ne méritons rien d’autre que la colère de Dieu (Ephésiens 2:3), et il serait parfaitement juste que nous soyons jetés en enfer. Les promesses de Dieu ne nous sont offertes qu’en vertu de l’oeuvre de Christ à la croix, oeuvre que Dieu a ordonné de toute éternité pour notre salut et notre bonheur éternel. Lorsque Christ est mort à la croix, il a accomplit la justice de Dieu, de sorte que Dieu est juste en justifiant celui qui a la foi en Jésus (Romains 3:25). Dieu nous accorde ses promesses parce que Christ a parfaitement obéit là où nous avons parfaitement désobéit. Ses promesses sont justes car Il est juste.

Les promesses de Dieu sont éternelles. Le temps n’a aucun effet sur elles. De même que Dieu n’a ni commencement de jour ni fin de vie (comp. Hébreux 7:3), ainsi en est-il de la Parole de Dieu. Les promesses de Dieu sont un fleuve dont l’Eternité cache la source, et qui finit par se jeter dans un océan infini de bénédictions. Si l’accès aux promesses divines se limite à la durée d’une vie, nous pouvons avoir l’assurance que leur application et leurs conséquences sont éternelles.

Dans son allégorie bien connue “Le Voyage du Pèlerin“, John Bunyan décrit comment Chrétien se retrouve enfermé dans le Chateau du Doute, prisonnier d’un géant nommé Désespoir qui le bat cruellement. Comment Chrétien sortit-il de cet horrible cachot ? Grâce à la Clé de la Promesse.

Alors que vous lisez cet lisez ces lignes, peut-être traversez-vous des circonstances d’une telle difficulté que vous désespérez d’en voir l’issue. Prenez courage, et méditez encore et encore avec moi la phrase de Samuel Clarke citée plus haut : “il n’est pas de détresse si grande qui n’ait de promesse appropriée grandement suffisante pour la soulager“.

Amis chrétiens, saisissons nous des promesses de Dieu afin de triompher de nos doutes les plus terribles. Ruminons, méditons, serrons Ses Paroles dans nos coeurs. Que Dieu augmente notre foi, afin que notre vie soit un témoignage public de confiance dans les promesses de Celui qui ne ment point.

 

GB

* Samuel Clarke’s Scripture Promises (ouvrage n’existant pas en français)

Abonnez-vous au Bon Combat

Recevez tous nos nouveaux articles directement sur votre boîte mail ! Garanti sans spam.

Réflexions et ressources d'édification centrées sur Dieu