Qui sont ces « géants qui étaient sur la terre » en Genèse 6.4 ?

La semaine dernière, nous discutions du passage difficile de l’union des fils de Dieu et des filles des hommes. Cette semaine, nous nous arrêtons sur le passage de Gn 6.4, qui fait partie de la même péricope :

« En ces jours-là — et encore après cela — les ‘géants’ étaient sur la terre, lorsque les fils de Dieu vinrent vers les filles des humains et qu’elles leur donnèrent des enfants : ce sont là les héros d’autrefois, les hommes de renom. »
(Gn 6.4)

 

 

Qui sont ces géants ? Qui sont les héros d’autrefois, ces « hommes de renom » ? Dans cet épisode, nous cherchons à répondre à ces questions en traitant des arguments suivants :

(1) Le terme original traduit pas « géant » ne véhicule pas en lui-même cette idée. Le sens est plus probablement celui de « tomber ».

(2) La clause dans laquelle ce terme est inséré est un commentaire éditorial servant d’indicateur temporel à l’ensemble du passage.

(3) Deux interprétations sont généralement avancées : celle des géants, la plus influente, et celle des vaillants guerriers. Le plus souvent, les commentateurs suggèrent une combinaison des deux. Néanmoins, aucune n’est réellement satisfaisante…

(4) La mention des nephilim, le terme parfois traduit par « géants » en Nombres 13 pose la question de l’universalité du déluge. Et si la clé du passage se trouvait ici ?

 

Dans tous les cas, notre conclusion sur ce sujet sera prudente, car peu d’éléments peuvent réellement nous aider à statuer.

Et vous, qu’en pensez-vous ?

 

 

[Mise à jour du 4 mars 2018] On nous a signalé l’article « The Nephilim« , de Michael Heiser,  dans lequel il affirme que le terme est importé de l’araméen et qu’il a été « hébraïsé » lors de l’un des stages d’édition tu texte durant la période exilique. Guillaume n’a pas mentionné cette explication dans son épisode de « Que dit la Bible ? », toutefois elle n’est pas plus convaincante selon lui :

« Je reconnais que HALOT et d’autres dictionnaires qui font autorité voient le parallèle avec ce terme araméen, néanmoins Heiser cite ici un lexique qui en restreint considérablement la polysémie. HALOT, par ex, note que naphil bash et naphila, termes araméens, peuvent aussi désigner des monstres, des bébés déformés, etc. Encore une fois, la plupart des spécialistes combinent les interprétations, par exemple Koehler estime que ce sont des géants qui seraient issus de fausses couches (!) ou qui auraient été expulsés du ciel. En réalité personne ne parvient à statuer avec certitude. D’autre part, le fait que Heiser soit aussi sélectif dans l’explication qu’il donne alors même qu’il tend à réfuter la thèse de Sitchin ne joue pas en sa faveur ».

 

 

>> Écoutez les derniers épisodes de “Que dit la Bible ?

 

 

Processed with VSCOcam with f2 preset

Abonnez-vous


LOGO-iTunes-REAL

soundcloud_460x290

12065637851779660844srd_rss_logo-svg-med

 

 

 

Abonnez-vous au Bon Combat

Recevez tous nos nouveaux articles directement sur votre boîte mail ! Garanti sans spam.

“Que dit la Bible ?” est le podcast hebdomadaire du blog Le Bon Combat. Retrouvez l'ensemble des questions posées et de nos entretiens sur l'onglet dédié, en haut et à droite de la barre de menu du site !