La colère de Dieu est la manifestation de sa sainteté

Certains sujets sont moins populaires que d’autres, et le thème de la colère de Dieu n’est pas celui qui récoltera le plus de « likes » sur Facebook. Pourtant, la colère de Dieu, notamment quand elle est déversée sur le Fils, comme le rappelle Stephen Charnock (1628-1680) :

« Rien ne démontre à ce point la haine qu’éprouve Dieu pour le péché. Ni toutes les coupes de jugement qui ont été ou qui serontdéversées sur ce monde déchu… ni les grincements de dents des créatures condamnées en enfer. Rien, sauf la colère de Dieu qui a déferlé sur son Fils. La sainteté divine n’a jamais été plus belle et plus admirable qu’au moment où le visage du Sauveur était le plus mutilé au milieu de ses gémissements mourants« 

 

Dur à entendre… C’est néanmoins le message de l’Evangile : Christ a pris sur lui la colère que nous méritions et il a ainsi magnifié Dieu dans sa sainteté.

 

 

Ces ressources pourraient vous intéresser :

 

 

Abonnez-vous au Bon Combat

Recevez tous nos nouveaux articles directement sur votre boîte mail ! Garanti sans spam.

Guillaume Bourin est pasteur de l'Église réformée baptiste de la Trinité, à Montréal (Québec, Canada). Il s'intéresse particulièrement à l'exégèse et à l'intertextualité de l'Ancien Testament, à la théologie biblique, et à l’ecclésiologie. Guillaume est titulaire de deux masters en théologie (M.Div., Th.M., Southwestern Baptist Theological Seminary, USA) et il est actuellement candidat au doctorat à l'Université d'Aberdeen (Ecosse).