Pour Noël, offrez John Bunyan :)
www.leboncombat.fr

Pour Noël, offrez John Bunyan :-)

Et si, pour Noël, nous offrions… du John Bunyan (1628-1688) ? Il existe de nombreux ouvrages de cet auteur disponibles en français, pourtant je constate que beaucoup n’en ont jamais entendu parler.

J’ai découvert Bunyan au tout début de ma vie chrétienne, notamment au travers de ses oeuvres allégoriques (Le voyage du pèlerin, La guerre sainte, La vie et la mort de monsieur le mauvais, etc). Ce n’est que plus tard que j’ai découvert ses traités doctrinaux, tel son chef d’oeuvre sur la résurrection.

 

 

Cet article pourrait vous intéresser :
>> Comment John Owen voyait-il les prédications de John Bunyan ? <<

 

 

On m’avait un jour indiqué l’hommage particulier que Charles H. Spurgeon lui avait rendu, mais je ne l’avais jamais vu de mes yeux. Je l’ai retrouvé ce soir, au beau milieu d’une illustration du sermon “The Last Words of Christ on the Cross” :

Je voudrais citer John Bunyan pour illustrer ce que je tente de dire. Lisez n’importe laquelle de ses productions, et vous verrez que cela revient presque à lire la Bible elle-même. Il l’a lu, et ce au point que son âme même était saturée par les Ecritures. Et bien que ses propres écrits soient agencés poétiquement, il ne peut nous présenter son Voyage du pèlerin -l’un des poèmes les plus doux qui soient- sans continuellement nous amener à nous exclamer, “cet homme est une Bible vivante !”

Piquez-le n’importe où, son sang est “biblisé”, l’essence de la Bible coule de lui. Il ne peut s’exprimer sans citer un texte, car son âme est pleine de la Parole de Dieu. Je vous recommande son exemple, bien aimés.

Je dois avouer que, même si l’hommage vous parait disproportionné, c’est exactement ce que je ressent à la lecture de chacune des page écrites par le “chaudronnier de Bedford”. Bunyan a particulièrement marqué ma théologie et plus généralement ma manière de lire les Ecritures.

 

Puisque je l’aime tant, j’aimerais vous laisser trois raisons de lire John Bunyan :

1- En raison de son souci pour l’orthodoxie (doctrine juste) mais aussi pour l’orthopraxie (pratique juste), une grande caractéristique des puritains. Sa théologie est toujours terre-à-terre, centrée sur la mise en oeuvre de la Parole. S’il part parfois dans de longs développements, c’est pour mieux apporter de détails pratiques à qui veut suivre Christ.

2- Parce que sa vie elle-même est une tranche d’histoire, entre la guerre civile anglaise (1644-1649), ses multiples emprisonnements, et la rédaction de ses plus belles allégories pendant ses périodes de prison. Retrouvez sa biographie ici.

3- Parce que Bunyan n’était pas un surhomme, loin de là. Et son expérience chrétienne n’a rien en commun avec certaines biographies idéalisantes que nous voyons encore circuler aujourd’hui. Son merveilleux style et sa théologie si éclatante, il les a acquises à l’école de l’humiliation et de la souffrance. Un exemple ? Ces deux années pendant lesquelles il a sombré loin de Dieu, croyant avoir commis le blasphème contre le Saint Esprit, une expérience relatée dans L’abondance de la grace.

 

Ce Noël, donc, offrez-vous ou faites-vous offrir un livre de John Bunyan !

 

 

 



Guillaume Bourin est le fondateur du blog Le Bon Combat et l'un de ses administrateurs. Il coordonne également les formations théologiques #Transmettre. Passionné par le grand mandat missionnaire, il a notamment supervisé les activités d'Audiovie (GRN) en région parisienne, avant d'exercer des fonctions pastorales. Guillaume est titulaire d'un master en théologie (M.Div.) de la faculté Southwestern (Fort Worth, USA) et complète actuellement un cycle de recherche (Th.M. + Ph.D.). Il demeure aux États-Unis.


  • Yann

    J’ai re-re-re-relu « Le voyage du Pélerin » il y’a peu de temps et ça me fait toujours le même effet. Ce livre est merveilleux et très édifiant. Je le recommande à tous les chrétiens. Je pense que c’est un livre à lire plusieurs fois durant notre vie. Ainsi, suivant notre progression dans la foi chrétienne et notre maturité spirituelle, nous pourrons voir différentes facettes jusqu’alors inconnues de ce beau diamant. Je connais pourtant peu Bunyan et j’en ai honte ! J’ai le vif désir d’étudier les puritains afin de me familiariser davantage avec ces hommes qui avaient non seulement le désir de proclamer la parole de Dieu mais aussi de l’appliquer dans leur vie.
    Je vais commencer par lire « Meet the puritans » de Beeke et après pourquoi pas me familiariser davantage avec Bunyan, la « Bible vivante ».
    Merci pour cet article, ça me motive pour creuser plus le sujet des puritains.

    • Merci pour votre commentaire. Nous aimerions nous aussi avoir plus de temps pour lire les puritains…
      Pour votre information, si vous lisez l’anglais, l’intégralité des oeuvres de John Bunyan édités par George Offor au milieu du XIXème siècle sont disponibles en anglais ici http://www.chapellibrary.org/literature/bunyan/

(CC) (BY NC ND) Mandimby Ranaivoarisoa, Pascal Denault, Raphaël Charrier, Daniel Saglietto & Guillaume Bourin. Vous êtes encouragé à partager l'ensemble des ressources disponibles sur ce site. Si vous reproduisez un extrait de l'un de nos articles, nous vous remercions d'y inclure systématiquement un lien renvoyant vers la source. Dans le cas où vous souhaiteriez reproduire un article dans son intégralité, merci de nous contacter.