La gloire de l’incarnation

Dans son excellent ouvrage Connaître Christ, dont j’ai déjà livré quelques bonnes feuilles ici, Mark Jones cite abondamment les auteurs puritains que nous affectionnons. En voici un nouvel exemple avec deux magnifiques citations de Stephen Charnock (1628-1680) sur l’incarnation.

Voici la première :

« Quelle merveille que deux natures si infiniment distantes soient plus intimement liées que toute autre chose au monde… Que la même personne expérimente la gloire et le deuil; une joie infinie dans la divinité et une tristesse inexprimable dans son humanité; qu’un Dieu assis sur le trône soit aussi un bébé dans une crèche ; que le Créateur à la voix retentissante soit un enfant qui pleure et un homme qui souffre ; [l’Incarnation étonne] les hommes sur la terre et les anges aux cieux. »

 

Et la deuxième :

« Il possédait à la fois la nature qui a offensé et celle qui a été offensée; une nature qui plaît à Dieu et une nature qui nous est agréable; une nature par laquelle il connaissait par expérience l’excellence de Dieu, qui a été blessée et qui comprenait la gloire qui lui était due. Par conséquent, il a compris la grandeur de l’offense qui fut mesurée par la dignité de sa personne.En même temps, il possédait une nature qui le rendait sensible aux misères connues par les offenseurs, et il a enduré les mêmes calamités qu’eux, afin d’éprouver de la compassion pour eux et expier leurs fautes. Il avait deux natures distinctes, capables des affections et des sentiments des deux personnes entre qui il servait de pont; il était le juste juge des droits de l’une et des fautes de l’autre. »

 

Et Mark Jones de conclure : « Jésus a appris des choses et en même temps, il connaît toutes choses. Jésus est mort et en même temps, il donne vie à toute créature vivante. Il a été nourri au sein de sa mère et il a pourvu au lait maternel qu’il a bu. Seule l’incarnation du Fils de Dieu peut expliquer de telles réalités. »

Quelle évènement glorieux que celui de l’incarnation !

 

 

Ces ressources pourraient vous intéresser :

 

 

 

Abonnez-vous au Bon Combat

Recevez tous nos nouveaux articles directement sur votre boîte mail ! Garanti sans spam.

Guillaume Bourin est pasteur de l'Église réformée baptiste de la Trinité, à Montréal (Québec, Canada). Il s'intéresse particulièrement à l'exégèse et à l'intertextualité de l'Ancien Testament, à la théologie biblique, et à l’ecclésiologie. Guillaume est titulaire de deux masters en théologie (M.Div., Th.M., Southwestern Baptist Theological Seminary, USA) et il est actuellement candidat au doctorat à l'Université d'Aberdeen (Ecosse).