Dieu oublie-t-il nos péchés ?

Réflexion de Charles Spurgeon sur la manière dont Dieu envisage nos péchés après qu’il nous ait pardonné :

« Aussitôt que nous connaissons le Seigneur, nous recevons le pardon de nos péchés. Nous trouvons en lui le Dieu de Grâce, qui efface nos transgressions. Oh! quelle joyeuse découverte.

  • Mais cette promesse est-elle vraiment parole de Dieu ?
  • Promettrait-il de ne plus se souvenir de nos péchés ?
  • Dieu peut-il donc oublier ?

Or, il le déclare ici, et il sait ce qu’il dit. Il nous voit comme si nous n’étions jamais tombés. La grande expiation a écarté tout péché de manière si effective qu’il n’existe plus dans la pensée de Dieu. Le croyant est maintenant accepté en Jésus-Christ, comme Adam l’était au temps de son innocence : et plus encore, car il porte actuellement une justice divine, au lieu de celle d’Adam qui n’était qu’une justice toute humaine.

Notre grand Dieu ne se souviendra plus de nos péchés pour les punir, et ne nous aimera pas un atome de moins à cause d’eux. De même qu’une dette, aussitôt qu’elle est payée, est rayée, et cesse d’être une dette, de même le Seigneur considère comme entièrement effacée l’iniquité de son peuple.

Tout en pleurant nos transgressions et nos manquements —et c’est notre devoir aussi longtemps que nous vivons, réjouissons-nous de ce qu’il n’en sera plus fait mention contre nous. Ainsi, nous détesterons le péché— et le pardon gratuit de Dieu nous rendra attentifs à ne plus l’attrister par aucune désobéissance. »

 

 

 

Ces ressources pourraient vous intéresser :

 

 

 

Abonnez-vous au Bon Combat

Recevez tous nos nouveaux articles directement sur votre boîte mail ! Garanti sans spam.

Guillaume Bourin est pasteur de l'Église réformée baptiste de la Trinité, à Montréal (Québec, Canada). Il s'intéresse particulièrement à l'exégèse et à l'intertextualité de l'Ancien Testament, à la théologie biblique, et à l’ecclésiologie. Guillaume est l'auteur du livre "Je vous purifierai d'une eau pure" : perspectives bibliques sur la régénération baptismale. Il est titulaire de deux masters en théologie (M.Div., Th.M., Southwestern Baptist Theological Seminary, USA) et il est actuellement candidat au doctorat à l'Université d'Aberdeen (Ecosse).