12 raisons pour lesquelles le culte public est préférable au culte personnel


Le culte public est à préférer avant le culte privé. Il en est ainsi par le Seigneur, par conséquent il devrait en être ainsi par son peuple.

-David Clarkson

 

Si vous deviez choisir entre votre culte personnel et vous rendre à l’église, quelle serait votre décision ? Les puritains auraient choisi l’église…

Surprenant n’est-ce pas ?
Vous savez peut-être que les puritains mettaient l’accent sur les temps de prières et la piété personnelle. Mais en réalité, ils considéraient les rassemblements publics comme étant plus importants encore.

A titre d’exemple, David Clarkson, collègue et successeur de John Owen, a prêché un sermon sur le verset 2 du Psaume 87 intitulé “Le culte public doit être privilégié avant le culte personnel“, et donne 12 raisons pour cela :

 

1- Le Seigneur est davantage glorifié par l’adoration publique que par l’adoration privée

Dieu est glorifié par nous lorsque nous reconnaissons qu’Il est glorieux, et Il est davantage glorifié quand cette reconnaissance est publique

 

2-  Il y a plus de la présence du Seigneur lors du culte public que lors du culte personnel

Il est présent avec son peuple dans l’exercice du culte public d’une manière plus efficace, plus constante, plus intime.

 

3- Dieu se manifeste plus clairement lors du culte public

Par exemple, dans l’Apocalypse, Christ se manifeste au milieu des églises.

 

4- L’exercice public du culte est spirituellement plus profitable

Quel que soit le bien spirituel que l’on peut trouver dans le recueillement personnel, il y a bien plus à attendre de l’adoration publique lorsqu’elle est correctement exercée.

 

5- L’adoration publique est plus édifiante que le culte personnel

En privé, vous subvenez à votre propre bien. Mais en public, vous faites du bien tant à vous-même qu’aux autres.

 

6- Le culte public est une plus grande sécurité contre l’apostasie que le culte personnel

Celui qui manque ou rejette le culte public est en danger d’apostasie, et cela quel que soit le moyen qu’il utilise en privé.

 

7- Le Seigneur travaille à ses travaux les plus grands lors du culte public

Conversions, régénérations, etc… sont habituellement accomplis au travers de moyens publics.

 

8- L’adoration publique est ce qui ressemble de plus près au paradis

Dans les représentations bibliques du ciel, rien n’est fait en privé, rien en secret ; l’ensemble de l’adoration est publique.

 

9- Les serviteurs de Dieu les plus estimés ont préféré l’adoration publique avant leur culte personnel

Le Seigneur lui-même ne s’est pas éloigné des rassemblements publics, même s’ils étaient corrompus. Le culte public était plus précieux aux yeux des apôtres que leur propre sécurité, leur liberté, et leurs vies.

 

10- L’adoration publique est le meilleur moyen d’obtenir les plus grandes bénédictions, ainsi que pour prévenir et éloigner les plus grands jugements

 

11- L’exercice public du culte dépend directement du sang de Christ

Le culte personnel était exigé d’Adam et sa descendance, même lorsque le péché n’était pas dans le monde. Mais la prédication publique de l’Evangile et l’administration des sacrements sont nécessairement dépendants de la mort de Christ.

 

12- Les promesses de Dieu concernent davantage l’adoration publique que le culte personnel

Il y a plus de promesses relatives à l’adoration publique qu’au culte personnel, et même les promesses qui semblent être destinées aux moments privés sont applicables -et d’une manière plus puissante encore- aux rassemblements publics.

 

Peut-être voudriez-vous imprimer cet article et le placer derrière votre réveil pour dimanche prochain ?

 

Traduit librement depuis le blog de David Murray : headhearthand.org
David Murray est professeur d’Ancien Testament  et de Théologie Pratique au Puritan Reformed Theological Seminary

Réflexions et ressources d'édification centrées sur Dieu

  • Michel Kabonga

    Where are the Bible’s Verses to support what you are saying??? This is not about what you think but about what God says… Give us the Verses to clarify this or else it’s just false analysis then!

  • Hernando Thierry

    Versets bibliques SVP ?…

  • Chers amis,

    On pourrait aisément invoquer des passages dans lesquels l’adoration en communauté est davantage mis en avant, comme par ex. le Psaume 133 (en particulier le v.3, “c’est là [lors du rassemblement] que l’Eternel envoie la bénédiction”).

    Il ne s’agit pas de citer des versets bibliques dès que l’on veut justifier une inférence. Le principe que le rassemblement est à préférer à l’isolement est biblique, et nous devrions même pas avoir à le justifier devant des chrétiens.

    Comprenez bien le contenu de cet article, également : il ne s’agit pas de négliger le culte personnel et la piété au profis de réunions publiques. Il s’agit plutôt de reconnaître dans les réunions publiques où la Parole est proclamée un moyen de grâce plus important, désigné par Dieu pour l’édification de ses enfants.

    Nous tenons à vous rassurer : le sermon de David Clarkson est riche en citations bibliques, et cet article n’en est qu’un résumé. 🙂

    Les réformés, de manière générale, décrient la tendance à l’individualisme des évangéliques modernes. Et nous sommes plutôt d’accord avec ce constat : on a tellement mis l’emphase sur la “relation personnelle avec Dieu” qu’on en oublie que l’Evangile est avant tout à vivre de manière communautaire. Relisez les premiers rassemblements chrétiens dans Actes 2 pour vous en convaincre : ils étaient tout le temps ensemble, chaque jour.

    Cet article de Michael Horton va dans le même sens : http://leboncombat.fr/relation-avec-dieu-personnelle-ou-collective/

    Bien à vous.

  • Jb Agbemebia

    Humm le point 2… je croyais qu’on ne pouvais pas « mesurer » la présence de Dieu (cf. un certain article « baptiste » récent sur le sujet)… :p

    • Oui, tu as raison, la formulation prête à confusion avec un autre de nos articles (celui-ci nous l’avons traduit). Néanmoins, je pense que ce que l’auteur veut dire est que le moyen ordinaire par lequel Dieu désire communier avec ses enfants dans l’adoration est le temps communautaire

  • Safia Kanelis Belbachir

    Bonjour ! mes frères et sœurs en christ que Dieu vous bénisse, j’ai une question lorsqu’on va dans une église qui prie la vierge marie n’est pas de l’idolâtrie ?

    • Etienne Omnès

      Bonjour! Ah la question piège! 🙂

      Je suppose qu’il y aura des réponses bien différentes à la mienne, cependant je ne pense pas que le fait de fouler le dallage d’une église catholique (who else?) en soi puisse être une idolâtrie. Pas plus que de participer à un culte catholique, à condition que l’on s’abstienne bien sûr des pratiques idolâtres et notamment des « Je vous salue Marie », et peut être de l’eucharistie, selon vos opinions dessus. Tout doit être criblé par les écritures, et ce qui passe le test chez les catholiques n’a aucune raison d’être rejeté.

      Souvent, derrière les réponses à cette question se cache une vilaine présupposition: que l’église catholique est idolâtre sans remèd, et que de l’autre côté, les églises protestantes sont pures et sans tâches.

      Je vais alors formuler quelques questions: lorsqu’on va dans une église dont le pasteur est adultère, n’est ce pas de l’adultère? Lorsqu’on va dans une église qui enseigne l’évangile de prospérité, n’est ce pas de l’anthropolâtrie?

      Il est sûr qu’aller dans une église qui est malade dans son enseignement n’est pas ce qu’il y a de plus recommandable ou souhaitable, mais le péché ne vient pas du fait que l’on va dans une église pécheresse, il vient de nos actes personnels. Si vous allez dans une église catholique ce n’est pas un péché.Si vous suivez l’assemblée dans sa prière à la Reine du Ciel, c’est autre chose…

      • Safia Kanelis Belbachir

        Merci pour ta réponse Etienne ! je vois ça me rassure…

%d blogueurs aiment cette page :