Jean Calvin : « Sans nous connaître nous-mêmes, nous ne connaissons pas Dieu »

Voici un extrait des toutes premières lignes de l’Institution Chrétienne, de Jean Calvin :

« Presque toute la sagesse que nous possédons, qui est, en définitive, réelle et véritable, présente un double aspect : la connaissance de Dieu et de nous-mêmes. Bien que ces deux connaissances soient liées, il est difficile de discerner laquelle précède l’autre. Tout d’abord, personne ne peut se contempler sans que tout son être soit orienté immédiatement vers Dieu dont il a reçu « la vie, le mouvement et l’être » (Actes 17.28) et dont il tient sa vigueur, car il est clair que les dons qui façonnent notre personnalité ne proviennent pas de nous; en effet, notre vie même ne peut subsister qu’en Dieu seul.

De plus, les bienfaits que le ciel nous distille goutte à goutte sont autant de petits ruisseaux qui nous conduisent à la source et, grâce à ce petit courant, la plénitude qui réside en Dieu apparaît mieux encore. C’est ainsi que, d’une façon particulière, la ruine dans laquelle la révolte du premier homme nous a fait tomber nous contraint à lever les yeux en haut, non seulement pour désirer les biens qui manquent aux êtres affamés et démunis de tout que nous sommes, mais aussi pour être remplis de respect, et ainsi apprendre la vraie humilité. »

 

 

Ces ressources pourraient vous intéresser :

 

 

 

Abonnez-vous au Bon Combat

Recevez tous nos nouveaux articles directement sur votre boîte mail ! Garanti sans spam.

Guillaume Bourin est pasteur de l'Église réformée baptiste de la Trinité, à Montréal (Québec, Canada). Il s'intéresse particulièrement à l'exégèse et à l'intertextualité de l'Ancien Testament, à la théologie biblique, et à l’ecclésiologie. Guillaume est titulaire de deux masters en théologie (M.Div., Th.M., Southwestern Baptist Theological Seminary, USA) et il est actuellement candidat au doctorat à l'Université d'Aberdeen (Ecosse).