Jean Calvin sur le danger de contester la doctrine de la réprobation

Certaines personnes, lorsqu’elles entendent parler de la prédestination au salut et de la réprobation, réagissent fort mal, voyant en Dieu un monstre injuste.

Jean Calvin montre que cette attitude est plus insidieuse qu’il n’y parait, et avertit jusqu’où elle pourrait bien nous conduire :

Il n’y a rien que nous cédons à Dieu avec plus de difficulté que de reconnaître Sa volonté comme étant le motif le plus noble et la justice la plus élevée. Il répète fréquemment : Tes jugements sont comme le grand abîme (Ps 36.6), mais nous, nous plongeons violemment la tête première dans cette profondeur et, lorsque quelque chose nous déplaît, nous grinçons des dents ou murmurons contre Lui et certains éclatent même ouvertement en blasphèmes.

 

 

Pascal Denault est pasteur de l’Église évangélique de St-Jérôme. Il est titulaire d’une Licence (BA) et d’un Master en théologie (ThM) de la Faculté de théologie évangélique de Montréal. Pascal est l’auteur des livres Une alliance plus excellente (2016, Impact Académia), Solas, la quintessence de la foi chrétienne (2015, Cruciforme), et The Distinctiveness of Baptist Covenant Theology (2013, Solid Ground Christian Books).