En quoi les dix commandements sont-ils importants pour l’Eglise ?

Cette semaine, un ouvrage majeur va sortir en Français. Il s’agit des Dix commandements, de Kevin DeYoung, édité par Publications Chrétiennes (commandez-le dès maintenant ici). Pascal Denault en a réalisé la préface et Guillaume Bourin a rédigé une recommandation pour cet ouvrage.

 

 

L’importance d’un ouvrage sur les dix commandements

Si les deux principaux contributeurs du blog ont accepté de recommander cet ouvrage, c’est en raison de l’importance de ces dix commandements pour l’éthique chrétienne. Pascal et Guillaume avaient d’ailleurs commencé à traiter cette question depuis plusieurs mois au travers de leur émission Coram Deo.

 

Voici la préface de Pascal :

« Il y a quelques années, alors que j’enseignais des chrétiens sur la dualité entre la loi et l’Évangile, j’ai demandé aux personnes présentes de me dire quel était le premier des dix commandements. Quelques mains se sont levées pour répondre à la question. Voici la première réponse que j’ai reçue : « Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme, et de toute ta pensée. » Je présume, à la défense de cette personne, qu’elle croyait probablement que la question signifiait « Quel est le plus grand commandement de la loi ? » (Mt 22.36.) Après avoir indiqué à mes auditeurs quel est véritablement le premier des dix commandements, j’ai continué en demandant si quelqu’un pouvait énumérer par cœur les dix commandements. Cette fois toutes les mains restèrent baissées.

Il ne s’agissait pourtant pas d’une classe pour nouveaux croyants, mais d’un groupe où la plupart étaient chrétiens depuis quelques décennies. Je ne pouvais pas non plus me vanter d’avoir mémorisé les dix commandements depuis mon enfance, même si j’ai eu le privilège de grandir au sein d’une famille chrétienne et de fréquenter une Église évangélique depuis toujours. Ce n’est que lorsque j’ai catéchisé mes propres enfants et leur ai fait apprendre les dix commandements que je les ai appris moi-même par cœur.

Cette anecdote ne décrit pas un cas rare et isolé ; elle est le reflet d’une situation généralisée dans les Églises de foi évangélique au Québec. Et je doute que les choses soient si différentes ailleurs dans le monde. La prédication évangélique est, à mon humble avis, la cause principale pour expliquer cette occultation de la loi dans la culture chrétienne. Cette négligence a, de fait, engendré une conception complaisante de la grâce, une résurgence d’idées marcionites qui peinent à unir l’Ancien et le Nouveau Testament, une théologie superficielle qui relègue toute la loi de Moïse aux éléments caducs de l’ancienne alliance, ainsi qu’une moralité teintée de relativisme et de plus en plus opposée aux commandements divins.

Tout comme John Gresham Machen l’écrivait au siècle dernier : « Une proclamation renouvelée et plus puissante de cette Loi est peut-être le besoin le plus pressant de l’heure ; les hommes se heurteraient moins à l’Évangile s’ils apprenaient la leçon de la Loi. » Ajoutons que nous ne pouvons pas même comprendre l’Évangile et encore moins vivre la vie chrétienne si nous ne donnons pas à la loi de Dieu sa juste place.

L’ouvrage de Kevin DeYoung est donc des plus efficaces pour favoriser une appréciation renouvelée de la loi morale parmi les chrétiens d’aujourd’hui. En exposant un à un les dix commandements, le lecteur sera à même d’apprécier toute leur pertinence et leur portée pratique. Ce livre est présenté avec la clarté et la qualité habituelles auxquelles l’auteur nous a habitués. Je suis heureux que le public francophone puisse bénéficier de la parution de cette excellente analyse des dix commandements. Tolle, lege ! »

 

Voici la recommandation de Guillaume :

« Les chrétiens se privent d’une grande bénédiction lorsqu’ils s’abstiennent de méditer la loi de l’Éternel. Le roi David lui-même ne dit-il pas qu’elle est parfaite, qu’elle « restaure l’âme » (Ps 19.8) ? Dans le présent ouvrage, Kevin DeYoung expose le fondement moral de la loi de Dieu, à savoir les dix commandements. Il s’agit d’une précieuse ressource pour quiconque souhaite profiter de la vie et voir des jours heureux en conformant son existence aux commandements de Dieu. »

 

 

La série de Coram Deo sur les dix commandements

Voici donc l’ensemble de la série d’émission de Coram Deo sur les dix commandements. Bonne écoute !

  1. Comment aborder les dix commandements ?
  2. « Tu n’auras pas d’autres dieux devant ma face »
  3. « Tu ne te feras point d’image taillée »
  4. « Tu ne prendras pas le nom de Dieu en vain »
  5. Comment le chrétien doit-il aborder le sabbat ?
  6. « Honore ton père et ta mère »
  7. « Tu ne tueras point »
  8. « Tu ne commettras point d’adultère »
  9. « Tu ne voleras point »
  10. « Tu ne porteras point de faux témoignage »
  11. « Tu ne convoiteras point… »

 

Vous appréciez les émissions Coram Deo ? Suivez-les au format podcast :

 

 

 

 

Abonnez-vous au Bon Combat

Recevez tous nos nouveaux articles directement sur votre boîte mail ! Garanti sans spam.

Coram Deo est l'émission hebdomadaire de Pascal Denault et Guillaume Bourin pour CFOI-FM, dont les podcasts sont retransmis sur Le Bon Combat tous les mardis.