Qu’est-ce que la patience dans l’épreuve?

Qu’est que la patience dans l’épreuve dont parle Jacques, concrètement, et surtout qu’est-ce qu’elle n’est pas ?

Le puritain Stephen Charnock (1628-1680) répond à cette question :

La patience est la soumission à la souveraineté de Dieu. Subir l’épreuve simplement parce que nous ne pouvons l’éviter ou y résister n’a rien à voir avec la patience chrétienne.

Par contre, se soumettre humblement parce que c’est la volonté de Dieu d’infliger l’épreuve, et demeurer silencieux à cause de la souveraineté de Dieu qui l’ordonne -voilà ce qu’est la vraie patience.

Vous l’avez bien compris, pour Charnock la patience n’a rien de fataliste. Il s’agit d’une décision du coeur, celle de se soumettre entièrement à la volonté souveraine de Dieu, même dans les pires circonstances.

Ceux qui souffrent patiemment de la sorte sont heureux, parce que non seulement la couronne de vie leur est réservée (Jac. 1:12) mais ils expérimentent également sur cette terre la miséricorde et la compassion du Seigneur (Jac. 5:10-11).

 

Nous terminons par une citation de Thomas Brooks :

L’âme humble cherche davantage à glorifier Dieu dans l’affliction plutôt que de chercher à en sortir.

Nul doute que cette forme d’humilité est assimilable à la patience. Que Dieu nous dirige donc pour marcher avec Lui de cette manière.

 

 

 

 

Abonnez-vous au Bon Combat

Recevez tous nos nouveaux articles directement sur votre boîte mail ! Garanti sans spam.

Guillaume Bourin est pasteur, auteur, et fondateur du blog Le Bon Combat dont il est l'un des administrateurs actuels. Il s'intéresse particulièrement à l'intertextualité et à l'exégèse de l'Ancien Testament, à la théologie biblique, et à l’ecclésiologie. Guillaume est titulaire de deux masters en théologie (M.Div., Th.M., Southwestern Baptist Theological Seminary, USA) et il est actuellement candidat au doctorat à l'Université d'Aberdeen (Ecosse). Guillaume est l'auteur du livre "Je vous purifierai d'une eau pure" : perspectives bibliques sur la régénération baptismale.