3 moyens infaillibles de débarrasser l’église de ses jeunes

  • Article de Jaquelle Crowe, l’éditrice en chef de The Rebellution,  publié le 28 octobre 2016 sur le site Unlocking Your Bible. Merci à Benjamin Eggen et à Elodie Meribault pour la détection et la traduction.

 

 

Votre église aime-t-elle les ados ?

La plupart d’entre vous répondrait par un vibrant « Oui, évidemment ! » Pour quelle autre raison iriez-vous acheter toutes ces pizzas, proposer tous ces programmes et faire tout votre possible pour éduquer et prendre soin de vos ados ? Vous voulez les garder au sein de l’église.

>> LISEZ : Ne nous donnez pas de pizzas. Donnez-nous l’évangile.

 

Mais lorsque l’on scrute les cœurs, un sentiment différent fait surface. C’est une chose que l’église n’admettra jamais à haute voix, tapie silencieusement et dangereusement sous la surface.

En fait, l’église n’aime pas les jeunes.

 

3 moyens infaillibles de vous débarrasser des jeunes

Pour les églises, les ados sont trop désordonnés, trop maussades, trop dissipés, trop obsessionnels et trop immatures. Leurs problèmes, leurs péchés et leurs luttes… toutes ces choses sont exténuantes ! Si l’on considère les choses ainsi, la plus grande crainte des églises n’est pas de perdre leurs jeunes ; au contraire, c’est de les garder !  Au fond, elles désespèrent de trouver la réponse à cette question : « Comment nous débarrasser de nos jeunes ? »

Fort heureusement pour ces églises, j’ai identifié 3 moyens efficaces de les faire partir. À jamais !

 

1- Donnez leur du lait et non de la viande

Si vous voulez vous débarrasser de vos jeunes, n’allez jamais en profondeur. Évitez la théologie. Restez dans le superficiel, le confortable, le familier. Enseignez-leur l’histoire de David et Goliath — et insistez bien sur le fait qu’il faut toujours faire face à ses propres géants, au lieu de montrer de quelle manière Dieu travaille pour sa gloire. Prêchez le moralisme, la gentillesse et les moyens d’être un bon citoyen — avec une petite pincée de Jésus. Et lorsque la vie deviendra difficile et qu’ils seront confrontés à des épreuves, leur semblant de spiritualité les laissera tomber et ils quitteront l’assemblée.

Dîtes-leur ce qu’ils doivent croire ; inutile de leur expliquer pourquoi ils doivent croire. Apprenez-leur que Dieu existe, qu’il contrôle tout, que Jésus est ressuscité des morts, mais ne leur donnez surtout pas les fondements de ces vérités.

Évitez les Écritures, découragez les questions et les discussions saines ; exaltez plutôt les sentiments.

Ainsi, lorsqu’ils seront confrontés au monde réel et verront les attaques faites à l’évangile, leur foi fragile s’effondrera et ils quitteront l’église.

Efforcez-vous de ne jamais parler du péché. Mais si vous deviez absolument le faire, tenez-vous-en aux principaux : le meurtre, l’adultère et Grand Theft Auto. Leur estime d’eux-mêmes est si fragile, préservez-la ! Évitez de parler de convoitise sexuelle, du devoir d’aimer ses ennemis, d’avoir une attitude humble sur les réseaux sociaux, d’avoir de la modestie, ou de tous ces autres sujets sensibles pour les ados. Ainsi, lorsqu’ils feront face à la tentation d’agir exactement comme le monde, ils ne lutteront pas — et ils quitteront l’église.

 

2- Apprenez-leur à se comporter dans l’église comme des consommateurs

Si vous tenez à ce que les jeunes quittent l’église, rendez-les égoïstes. Assurez-vous de les préparer à la déception et à l’incrédulité en créant une expérience de l’église qui nourrit leur confort et leur égocentrisme. Enseignez-leur que l’église existe pour leur confort personnel, leur vie sociale, leurs besoins divers et qui résout leurs problèmes personnels. Détournez leurs regards de la gloire de Dieu, afin qu’ils se concentrent sur leur propre gloire. N’oubliez pas la louange — non pas de Dieu, du moins, mais d’eux-mêmes uniquement.

Et lorsqu’ils se rendront compte que l’église ne s’articule finalement pas autour d’eux, ils devront faire face à la désillusion — et ils quitteront l’église.

Rendez l’évangile « cool ». Faites tout ce qui est en votre pouvoir pour qu’il plaise aux jeunes. Soyez au fait des évolutions culturelles et adaptez votre enseignement à la pop culture. Utilisez les émissions, les films et la musique populaires pour faire valoir votre cause. Et lorsque les jeunes réaliseront que le christianisme n’est qu’un effet de mode, au même titre que leur smartphone ou que le Top 40, ils quitteront l’église.

Apprenez-leur que le christianisme doit leur octroyer des avantages et des bénédictions, non pas des souffrances. Dîtes-leur qu’ils seront en bonne santé, riches et qu’ils vivront une vie libre de tout tracas et de tout inconfort. Amenez-les à croire que l’église n’est pas différente de leur école ou de leurs cercles sociaux — ils doivent y ailler pour ce qu’ils peuvent en tirer. Ainsi, dès qu’elle ne sera plus compatible avec leurs emplois du temps, ils quitteront l’église.

 

3- Séparez-les le plus possible des autres groupes 

Déconnecter les jeunes du reste de la communauté est une tactique classique et relativement simple pour les tenir à l’écart. Après tout, s’ils ne se considèrent pas comme un membre de la famille, il leur sera plus simple de partir. Qu’ils se cantonnent aux groupes de jeunes et à l’école du dimanche. Faites-les asseoir ensemble pendant la présidence, et faites-les rejoindre une classe ou un club pendant la prédication. Ne les laissez pas s’impliquer au sein du ministère des enfants, déconseillez-les de servir les personnes âgées et rejetez la communion fraternelle.

Vous ne devez pas les laisser apprendre des autres groupes de l’église. Gardez les luttes, les témoignages et les craintes des adultes loin des jeunes. Faites en sorte que les adolescents se sentent aussi isolés que possible. Ne les laissez pas avoir accès à la vie de ceux qui sont différents d’eux. Attention aux personnes de foi qui pourraient les inspirer. Ainsi, lorsque les adolescents auront la chance de faire l’expérience d’une communion authentique dans une autre église, ils quitteront la vôtre.

 

 

Comment garder les adolescents dans l’église ?

C’est aussi simple que ça. Grâce à ces trois stratégies, vous êtes certains de voir les jeunes quitter votre église. Et s’ils partent, adieu le désordre. Adieu la folie, les sautes d’humeur, et l’étourdissement.

Et adieu le mandat biblique.

Faites fuir les jeunes de votre église et vous trouverez le meilleur moyen faire fuir loin d’eux la vie et la croissance spirituelle. Si vous voulez voir votre communauté se faner, se durcir et finir par mourir, éloignez d’elle les jeunes.

Bien sûr, le contraire est tout aussi vrai. Si vous voulez que votre église prospère et grandisse, accueillez les jeunes. Aimez-les, malgré leur désordre — vous finirez par ne plus les trouver si désordonnés. Faites-leur grâce. Enseignez-leur la discipline. Soyez leurs amis. Ancrez-les dans la Parole afin de donner un fondement à leur foi. Apprenez-leur que l’église est pour la gloire de Dieu. Attisez en eux l’envie de louer avec humilité. Ne leur cachez pas la dure réalité de l’évangile. Incorporez-les à la communauté multigénérationnelle de l’église. Enseignez-leur le péché, la grâce et la repentance. Et montrez-leur les moyens de suivre Jésus comme un serviteur désintéressé.

Ainsi, les ados ne se contenteront pas de rester dans l’église ; ils seront l’église. Et elle n’en sera que meilleure.

 

 

Abonnez-vous au Bon Combat

Recevez tous nos nouveaux articles directement sur votre boîte mail ! Garanti sans spam.

Guillaume Bourin est pasteur de l'Église réformée baptiste de la Trinité, à Montréal (Québec, Canada). Il s'intéresse particulièrement à l'exégèse et à l'intertextualité de l'Ancien Testament, à la théologie biblique, et à l’ecclésiologie. Guillaume est l'auteur du livre "Je vous purifierai d'une eau pure" : perspectives bibliques sur la régénération baptismale. Il est titulaire de deux masters en théologie (M.Div., Th.M., Southwestern Baptist Theological Seminary, USA) et il est actuellement candidat au doctorat à l'Université d'Aberdeen (Ecosse).