“Comprends-tu ce que tu lis ?“ Quelques étapes simples pour une herméneutique réformée

L’herméneutique (du grec hermeneutikè, έρμηνευτική), désigne l’ensemble des techniques d’explication et d’interprétation des textes en général, et de la Bible en ce qui nous concerne.
Il va de soit que l’action herméneutique doit toujours précéder l’action homilétique (art de prêcher).
En effet, il est nécessaire de comprendre l’Ecriture avant de la communiquer.

Ce que vous trouverez ci-dessous est une proposition simple de méthode herméneutique qui vous permettra de coller au plus près de ce que j’appellerai “l’herméneutique réformée“.

Pour rappel, les principes de la théologie réformée sont résumés dans ce que l’on nomme traditionnellement les 5 solas.

– Sola Scriptura : l’Ecriture seule. La Bible se doit d’interpréter la Bible et non nos traditions, nos circonstances, ou nos connaissances en dehors des Ecritures. La Bible est l’autorité finale et infaillible pour le chrétien.

– Sola Fide : la foi seule est entièrement suffisante pour accéder à la justification et obtenir les promesses de Dieu.

– Sola Gracia : la grâce seule. Tout ce que nous obtenons de Dieu, depuis la justification à la vie éternelle en passant par la sanctification et la compréhension des Saintes Écritures sont des dons de Dieu. Nous les recevons par pure grâce. Nous ne méritons rien.

– Solus Christus : Christ seul nous obtient toutes ces choses. Son œuvre est entièrement suffisante et Il est la clé de l’interprétation des Ecritures.

– Soli Deo Gloria : à Dieu seul soit la gloire. Le but ultime de Dieu au travers de notre salut comme de la révélation de Sa Parole est la manifestation visible de sa propre gloire.

Les 5 étapes ci-dessous ont pour objectif de faire coller notre exégèse au plus près de ces 5 principes théologiques :

 

Etape 1 : Analyse littéraire

(source : le passage à l’étude)

Question : quel est le genre littéraire du texte que j’ai en face de moi ?

On n’interprètera pas un texte historique comme on interprétera un texte parabolique, prophétique, poétique, ou à vocation didactique.
Cette étape est prépondérante et est parfois assez polémique, en particulier depuis le 19ème siècle et l’apparition de différentes approches herméneutiques ayant présidé à l’avènement de la théologie libérale.

Petit exemple difficile : Genèse 1 à 3 => est-ce une image ou un récit historique littéral ? Autre exemple plus difficile : Luc 16 :19-31 => est-ce le récit d’une vraie histoire, ou une parabole ?
(J’apprécierais avoir vos points de vue à ces deux questions. N’hésitez donc pas à me contacter via le blog si vous le souhaitez !)

Etape 2 : Analyse du texte et de son contexte immédiat

(sources : l’ensemble du livre dans lequel le passage est contenu)

Questions :
– Qui est l’auteur ? Qui sont les destinataires ? Quel est le lien entre eux ?
– Quel est le message principal que veut communiquer l’auteur par ce texte ?
– Quelles sont les grandes doctrines contenues dans ce texte ?
– Quelles sont les “applications immédiates“ de ce texte ? (j’appelle “applications immédiates l’ensemble des applications des applications directes auquel le texte invite les destinataires originels. ll ne s’agit pas nécessairement celles que nous pouvons en tirer pour nous et pour nos églises. Elles sont naturellement déduites du texte à l’étude.)
– Quelles sont les “circonstances historiques littéraires“ ? (j’entend par là les circonstances historiques ou temporelles qui nous sont données immédiatement par le texte, et non par la littérature extra-biblique ou quelque autre témoignage)

Etape 3 : Analyse théologique

(source : Bible entière)

Questions :
– quels sont les passages que l’on pourrait qualifier de parallèles ?
– Quels passages de la Bible viennent corroborer et confirmer les grandes doctrines contenues dans le passage à l’étude ?
– Quels passages de la Bible viennent corroborer et confirmer les “applications immédiates“ et les “circonstances historiques littéraires“ contenues dans le passage à l’étude ?
– Est-ce qu’à l’inverse d’autres passages bibliques semblent infirmer mes déductions issues des étapes 1 et 2 ?

Etape 4 : Analyse extrabiblique

(sources hors de la Bible)

Question : – que nous enseigne la littérature extra biblique ? (commentaires, Pères de l’église, introductions, livres historiques, archéologie, revues scientifiques, etc…)
Attention, c’est ici un point crucial : jamais la littérature extra biblique ne devrait avoir la priorité dans notre action herméneutique. Jamais les commentaires, les options de pensée des uns et des autres, les récits historiques quels qu’ils soient ne devraient interpréter la Bible prioritairement à une analyse faite avec la méthode “la Bible interprète la Bible » (Sola Scriptura).

Etape 5 : Applications intemporelles

(ce que ce texte nous enseigne à nous, à notre église)

Questions :
– Vers quoi ce passage nous presse t-il personnellement dans nos circonstances ? Que nous pousse t-il à accomplir ? Que nous enseigne t-il ?
– Qu’est-ce qui s’applique particulièrement à nos enjeux personnels, à notre génération ?
– Qu’est-ce que Dieu veut dire au travers de ce passage à mon église, à mon groupe ?

Comme vous pouvez le constater, les 3 premières étapes s’effectuent avec la Bible et seulement avec la Bible à la main. Lors de la quatrième étape, nous commençons à consulter des commentaires et autres ouvrages, et lors de la cinquième nous commençons à penser à nos circonstances propres.

A noter que la cinquième étape est déjà en soit un travail homilétique, mais il me paraît essentiel de conclure toute réflexion sur un passage donné par la question : comment la Bible me parle t-elle encore aujourd’hui ?

Que Dieu nous dirige afin que, lorsque nous partageons les Écritures à ceux qu’Il met sur notre route, nous puissions présenter la Parole de Dieu dans toute sa plénitude et sa Vérité.

Nous rendons continuellement grâces à Dieu de ce qu’en recevant la parole de Dieu, que nous vous avons fait entendre, vous l’avez reçue, non comme la parole des hommes, mais, ainsi qu’elle l’est véritablement, comme la parole de Dieu, qui agit en vous qui croyez.
– 1 Thessaloniciens 2:13

 

GB

 

 


Réflexions et ressources d'édification centrées sur Dieu

%d blogueurs aiment cette page :