Un message de Martin Luther pour la Fête de la Réformation

Nous sommes le 31 octobre, et à l’occasion de la Fête de la Réformation, nous aimerions vous partager cette citation pleine de sens de Martin Luther.

Bien entendu, en ce beau jour, il ne s’agit pas de stigmatiser les Luthériens, mais plutôt de se souvenir de certains des éléments essentiels de la Réforme Protestante : le retour aux Ecritures, la conviction de péché et de misère spirituelle, le renoncement à soi-même, etc.

Voici donc ce que Martin Luther écrivait au sujet de ceux qui paraient leur christianisme de son nom :

La première chose que je demande est que les gens ne fassent pas usage de mon nom, qu’ils ne s’appellent pas “Luthériens” mais “chrétiens”. Car qui est Luther ? L’enseignement que je proclame n’est pas le mien. Et je n’ai été crucifié pour personne. Comment moi, un pauvre sac rempli d’asticots puants, ai-je pu en venir au point où les gens appellent les enfants de Dieu par mon nom ?

 

Comme Luther en pareil cas, que ce 31 octobre soit l’occasion pour nous de nous humilier et de rechercher notre soutien en Christ.
Bonne fête de la Réformation à tous !

 

 

 

 

Guillaume Bourin est le fondateur du blog Le Bon Combat et l'un de ses administrateurs actuels. Il s'intéresse particulièrement à l'intertextualité et à l'exégèse de l'Ancien Testament, à la théologie biblique, et à l’ecclésiologie. Guillaume est titulaire deux masters en théologie (M.Div., Th.M., Southwestern Baptist Theological Seminary, USA) et il est actuellement candidat au doctorat à l'Université d'Aberdeen (Ecosse).