Trois bénéfices de la résurrection de Jésus-Christ

Alors que nous venons tout juste de célébrer la résurrection de Jésus-Christ, il est légitime de soulever la question du bénéfice que nous pouvons en retirer. 

Le Catéchisme de Heidelberg, l’une des premières confessions de foi de la Réforme (1563), nous en propose trois.

 

Question 45 : Quel bénéfice nous revient-il de la résurrection du Christ ?

 

Premièrement, puisqu’il a vaincu la mort par sa résurrection (1 Cor. 15:4), nous pouvons participer à la justice qu’il nous a acquise par sa mort
(Rom. 4:25; 1 Cor. 15:16-20; 1 Pie. 1:3-5).

 

Deuxièmement, nous sommes nous aussi, dès à présent, ressuscités par sa puissance pour une vie nouvelle
(Rom. 6:4-11; Éph. 2:4-6; Col. 3:1-5).

 

Troisièmement, en la résurrection du Christ, nous avons un gage certain  de notre glorieuse résurrection future
(Rom. 8:11; 1 Cor. 15:12-23; Phil. 3:20-21; 1 Pie. 1:21).

 

 

Abonnez-vous au Bon Combat

Recevez tous nos nouveaux articles directement sur votre boîte mail ! Garanti sans spam.

Guillaume Bourin est pasteur de l'Église réformée baptiste de la Trinité, à Montréal (Québec, Canada). Il s'intéresse particulièrement à l'exégèse et à l'intertextualité de l'Ancien Testament, à la théologie biblique, et à l’ecclésiologie. Guillaume est l'auteur du livre "Je vous purifierai d'une eau pure" : perspectives bibliques sur la régénération baptismale. Il est titulaire de deux masters en théologie (M.Div., Th.M., Southwestern Baptist Theological Seminary, USA) et il est actuellement candidat au doctorat à l'Université d'Aberdeen (Ecosse).