Charles Spurgeon sur la déchéance du coeur de l’homme

Vous n’avez aucun mérite. Si l’on s’en tenait à vos oeuvres, jamais vous ne pourriez avoir accès à Dieu, jamais il n’écouterai vos prières.

Vous êtes en effet totalement dépravé. Le fait même que Dieu prête l’oreille à vos cris est une grâce, comme le rappelle Spurgeon :

L’homme n’est qu’une masse puante de corruption, c’est un fait. Son âme toute entière est par nature tellement avilie et dépravée qu’aucune description -même en langage inspiré !- ne saurait en exprimer la bassesse.

Dans la meilleure des prières de l’humain le plus consacré ayant vécu sur cette terre, il y avait suffisamment de péchés pour la rendre abominable devant Dieu.

Souvenons-nous de la réalité de notre déchéance, et remercions ce Dieu saint et parfait qui nous accorde en Christ ce libre accès au trône de la grâce !

 

Abonnez-vous au Bon Combat

Recevez tous nos nouveaux articles directement sur votre boîte mail ! Garanti sans spam.

Guillaume Bourin est pasteur de l'Église réformée baptiste de la Trinité, à Montréal (Québec, Canada). Il s'intéresse particulièrement à l'exégèse et à l'intertextualité de l'Ancien Testament, à la théologie biblique, et à l’ecclésiologie. Guillaume est l'auteur du livre "Je vous purifierai d'une eau pure" : perspectives bibliques sur la régénération baptismale. Il est titulaire de deux masters en théologie (M.Div., Th.M., Southwestern Baptist Theological Seminary, USA) et il est actuellement candidat au doctorat à l'Université d'Aberdeen (Ecosse).