Et si la science n’était plus contre Dieu ?

Fut un temps où les avancées scientifiques ont « désenchanté » le monde. Elles étaient présentées comme une réfutation des croyances religieuses, et de nombreux scientifiques répandaient et entretenaient facilement l’idée que la Science était contre l’hypothèse superflue d’un quelconque Dieu créateur.

Et, tout comme la République Française a été coulée dans le moule de la Monarchie Absolue pour mieux la remplacer, la Science Moderne a été présentée comme une nouvelle religion pour mieux s’y substituer : elle tiendrait véritablement les promesses que les dieux n’auraient jamais pu tenir. Plutôt qu’un désenchantement, c’est donc un transfert de sacré qui a eu lieu, en réalité.

Quoi qu’il en soit, ce temps est révolu. Dans les divers domaines scientifiques qui semblaient auparavant soutenir la vision du monde de l’athéisme, les dernières découvertes renversent les certitudes modernes, et les débats vont bon train entre spécialistes. On parle même d’une convergence des indices en faveur de la thèse d’un Dieu créateur, d’une véritable révolution scientifique – que les partisans de la science moderne rejettent hardiment.

 

 

LISEZ LA SUITE SUR VISIOMUNDUS

 

 

 

Ces ressources pourraient vous intéresser :

 

 

Abonnez-vous au Bon Combat

Recevez tous nos nouveaux articles directement sur votre boîte mail ! Garanti sans spam.

Seul chrétien de ma famille, converti à 21 ans, puis étudiant en Théologie et désormais apologète à mes heures, je m'intéresse particulièrement aux rapports entre la foi, les visions du monde et la culture populaire (voir "Visio Mundus", site partagé avec Y. Imbert, professeur d'apologétique).