Chrétiens : votre salut ne dépend pas de l’étendue de votre travail

On a tous des jours où on a l’impression de ne pas être productifs. On n’arrive pas à travailler. On a du mal à se motiver. On n’avance pas. A la fin d’une journée comme celle-là, on peut vraiment se sentir découragé. A quoi donc a servi ma journée ? J’aurais pu faire tellement de choses, et je n’ai rien fait ! Tant d’heures perdues qui se sont envolées à tout jamais…

La dernière fois, en rentrant chez moi après une de ces journées, j’ai réfléchi à la journée écoulée. C’est vrai que, du point de vue de la productivité, la journée n’avait pas été terrible. Elle avait même été nulle. Mais en méditant sur ces choses, j’ai été vraiment encouragé en réalisant que je n’étais pas sauvé en raison de ma productivité.

Je ne suis pas sauvé par ce que je fais, mais par ce que Dieu a fait

En tant que chrétiens évangéliques, on est au clair sur le fait que l’on est pas sauvés en raison de nos bonnes œuvres. Si Dieu nous sauve, c’est par la grâce seulement. Il ne nous sauve pas « à cause des actes de justice que nous aurions pu accomplir, mais conformément à sa compassion, à travers le bain de la nouvelle naissance et le renouvellement du Saint-Esprit qu’il a déversé avec abondance sur nous par Jésus-Christ notre Sauveur. » (Tite 3.5-6) On sait ces choses !

 

 

LISEZ LA SUITE SUR CHRIST EST MA VIE

 

 

Abonnez-vous au Bon Combat

Recevez tous nos nouveaux articles directement sur votre boîte mail ! Garanti sans spam.

Benjamin, 22 ans, étudiant à l'Institut Biblique Belge. Coordinateur du blog La Rébellution (www.larebellution.com) et blogueur sur www.christestmavie.fr. Amateur de bons livres, féru de vieux cantiques et ayant à cœur la mission. Mais surtout : passionné par l'Évangile, sauvé par grâce, disciple de Christ.