Comment reconnaître si mon expérience vient de Dieu ?

C’est une question que nous nous posons tous : comment savoir si mon expérience personnelle, mon sentiment, ou mon impression viennent de Dieu ?

A.W. Tozer nous propose un exercice très simple, le test de l’humilité :

Si cette expérience m’a rendu plus humble, m’a rendu plus petit et sans valeur à mes propres yeux, elle vient de Dieu ; mais si elle a fait naître en moi un sentiment d’auto-satisfaction, elle est fausse et devrait être rejetée comme venant de moi ou du diable. Rien de ce qui vient de Dieu ne pourra nourrir mon orgueil ou ma vanité. Si je suis tenté d’être content de moi-même et de me sentir supérieur parce que j’ai eu une expérience spirituelle plus avancée, je devrais me mettre immédiatement à genoux et me repentir de toute cette affaire, je suis tombé entre les mains de l’ennemi.

 

Prenons garde à ne pas nous élever au-delà de ce que nous sommes. Et si nous qualifions de spirituelles nos expériences qui nous poussent à l’orgueil, commençons donc par redescendre à notre place. C’est alors que Dieu nous accordera la grâce de se montrer tel qu’il est.

 

 

M.A. : Eonika Anjara

 

 

Abonnez-vous au Bon Combat

Recevez tous nos nouveaux articles directement sur votre boîte mail ! Garanti sans spam.

Guillaume Bourin est pasteur de l'Église réformée baptiste de la Trinité, à Montréal (Québec, Canada). Il s'intéresse particulièrement à l'exégèse et à l'intertextualité de l'Ancien Testament, à la théologie biblique, et à l’ecclésiologie. Guillaume est l'auteur du livre "Je vous purifierai d'une eau pure" : perspectives bibliques sur la régénération baptismale. Il est titulaire de deux masters en théologie (M.Div., Th.M., Southwestern Baptist Theological Seminary, USA) et il est actuellement candidat au doctorat à l'Université d'Aberdeen (Ecosse).