Comment réagir si quelqu’un vous présente une révélation qu’il aurait reçue ?

Comment réagir lorsque quelqu’un vous propose une « révélation privée » ? Voici un précieux conseil de Spurgeon :

« Le St Esprit existe encore, œuvre et enseigne dans l’Eglise. Et nous avons un test par lequel savoir si ce que les gens clament être révélation est (ou non) une révélation : ‘Il recevra de moi’ (Jean 16.14). Le St Esprit n’ira jamais plus loin que la Croix et la venue du Seigneur. Il n’ira pas plus loin que ce qui concerne Christ. ‘Il recevra de moi.’

Ainsi, quand quelqu’un me murmure l’oreille ceci ou cela lui a été révélé et que je ne le trouve pas dans l’enseignement de Christ et de Ses Apôtres, je lui dis que nous devons être enseignés par le St Esprit. Son unique vocation est de gérer les choses de Christ !

Si nous nous rappelons cela, nous ne serons pas emportés par des tricheries verbales, comme beaucoup l’ont été. Ceux qui veulent avoir à faire à d’autres choses (note : que Christ), qu’ils le fassent – mais pour nous, nous serons satisfaits de confiner nos pensées et notre enseignement dans ces limites illimitées : ‘il recevra de moi, et il vous le montrera. »

 

  • Charles H. Spurgeon, Sermon n°2213, 1891.
    Traduction Thomas Wernher.

 

 

Guillaume Bourin est le fondateur du blog Le Bon Combat et l’un de ses administrateurs actuels. Il s’intéresse particulièrement à l’intertextualité et à l’exégèse de l’Ancien Testament, à la théologie biblique, et à l’ecclésiologie. Guillaume est titulaire deux masters en théologie (M.Div., Th.M., Southwestern Baptist Theological Seminary, USA) et il est actuellement candidat au doctorat en Ancien Testament à l’Université d’Aberdeen (Ecosse).

%d blogueurs aiment cette page :