Quand l’évangélisation ne part pas sur de bonnes bases…

 

Matthieu Giralt, du blog Notre Tout Pour Sa Gloire, a récemment partagé un extrait de L’Eglise intentionnelle, un livre écrit par M. Dever et P. Alexander :

“Il existe des stratégies qui cherchent à rendre l’Évangile attrayant pour les non-croyants en vantant tous les bénéfices du christianisme, sans en évoquer le prix. Ils promettent plus de satisfaction, moins de stress, un sentiment communautaire accru et un sens plus profond de la vie – tout en étant paré pour l’éternité !

Tout ce qu’il vous faut, c’est prendre une décision pour Christ tout de suite. Peut-être que toutes ces choses se réaliseront prochainement dans la vie du non-croyant qui réfléchit à l’Évangile.

Mais quel impact ce genre “d’évangélisation à bénéfice” a-t-il sur l’Évangile véritable ? Il lui donne l’apparence d’être centré sur soi, d’améliorer le style de vie et de rendre la personne plus heureuse.

Il est vrai que nous sommes au bénéfice de l’action bienfaisante de Dieu. Ce n’est pas nous qui “rendons un service à Dieu” en devenant chrétien. Mais l’Évangile n’est pas centré sur le “moi”. Il est centré sur Dieu, qui fait connaître sa sainteté et sa miséricorde…”

 

 

Lisez la suite sur Tout Pour Sa Gloire

 

 

 

 

Abonnez-vous au Bon Combat

Recevez tous nos nouveaux articles directement sur votre boîte mail ! Garanti sans spam.

Guillaume Bourin est pasteur de l'Église réformée baptiste de la Trinité, à Montréal (Québec, Canada). Il s'intéresse particulièrement à l'exégèse et à l'intertextualité de l'Ancien Testament, à la théologie biblique, et à l’ecclésiologie. Guillaume est l'auteur du livre "Je vous purifierai d'une eau pure" : perspectives bibliques sur la régénération baptismale. Il est titulaire de deux masters en théologie (M.Div., Th.M., Southwestern Baptist Theological Seminary, USA) et il est actuellement candidat au doctorat à l'Université d'Aberdeen (Ecosse).