Pourquoi la résurrection est-elle essentielle aux pardons des péchés ?

Si Christ était simplement mort à la croix, sans ressusciter, nos péchés seraient-ils couverts ? La réponse est bien entendu négative, l’apôtre Paul se montrant particulièrement explicite à ce sujet en 1 Corinthiens 15:17. Pourquoi la résurrection est-elle si essentielle au salut ? Quelques éléments de réponse.

… si Christ n’est pas ressuscité, votre foi est vaine, vous êtes encore dans vos péchés…
(1 Corinthiens 15:17)

 

Si Christ n’est pas ressuscité, s’il n’est pas sorti de la tombe, alors il est définitivement mort. Et un Christ mort est incapable de justifier les pécheurs.
A ce sujet, le commentateur Frédéric Godet a écrit : “Christ mort sans résurrection serait un condamné non justifié. Comment pourrait-il justifier les autres ?“ *

Ce qu’il est crucial de comprendre, c’est le lien indissoluble qu’il y a entre le péché et la mort.

La mort est entrée dans le monde à cause du péché (Romains 5:12), elle est le salaire du péché, la conséquence du péché (Romains 6:23). Or nous avons tous péché, nous sommes tous frappés par la malédiction consécutive à la chute, et la mort exerce légitimement son pouvoir sur nous. « Tous ont péché et sont privés de la gloire de Dieu » (Romains 3:23) sonne comme un verdict sans appel : tous ont péché, et tous mourront.

Il y a une bonne raison pour laquelle Christ est le seul homme ayant marché sur la terre pouvant subir le châtiment à notre place : il n’a jamais péché. Hébreux 4:15 : “il a été tenté comme nous en toutes choses, sans commettre de péché.“

S’il avait commis ne serait-ce qu’un seul péché, il aurait subi la mort pour son propre péché et il n’aurait jamais pu se substituer à notre place.
Mais puisqu’il n’a jamais péché, il est parfaitement capable de prendre sur lui la colère de Dieu pour le péché d’Adam et de sa descendance. Maintenant, ce qu’il est crucial de comprendre, c’est que Christ est ressuscité des morts parce qu’il n’était pas possible qu’il soit retenu par les liens de la mort , tout simplement parce qu’il n’a jamais commis le moindre péché (Actes 2:24).

 

Imaginez ce scénario catastrophe : si Christ n’est pas ressuscité, c’est qu’il est resté dans la tombe, et qu’il y est resté pour ses propres péchés. Et cela implique par conséquent que nous n’avons jamais été justifiés, nous qui avons pourtant mis notre confiance en Lui.

Combien plus glorieuse est la réalité : Mais maintenant, Christ est ressuscité des morts, il est les prémices de ceux qui sont morts. Car, puisque la mort est venue par un homme, c’est aussi par un homme qu’est venue la résurrection des morts. Et comme tous meurent en Adam, de même aussi tous revivront en Christ. » (1 Corinthiens 15:20-22).

 

Si nous croyons en Lui, en sa résurrection et en son avènement, nous pouvons avoir l’assurance d’être justifiés et de vivre éternellement avec Lui. Car Il est vivant !

 

GB

 

 

* Frédéric Godet, « Commentaire sur la première épître aux Corinthiens, Tome 2 »

Réflexions et ressources d'édification centrées sur Dieu

%d blogueurs aiment cette page :