Pensez régulièrement à la mort, cela pourrait vous être utile

Vous est-il déjà arrivé de vous comparer aux autres et d’être insatisfait de votre état ? Peut-être êtes-vous littéralement accaparé par ce type de pensées ? Aussi surprenant que cela puisse paraître, un bon moyen de sortir de ce genre de spirale intérieure et de s’oublier un peu est de penser à la mort.

Pourquoi cela ? Cette citation de Jonathan Edwards est particulièrement éclairante :

La mort sert chacun de la même manière ; elle traite avec le pauvre comme elle traite avec le riche. Elle n’est pas impressionnée par l’apparence d’un fier palais, d’un grand public ou d’un train majestueux. Elle fait déchoir un roi de son trône, et elle le convoque en jugement devant Dieu avec aussi peu de compliments et de cérémonie que lorsqu’elle ôte un pauvre homme de son champ. La mort est aussi impolie avec les empereurs qu’avec les mendiants et s’occupe de l’un avec aussi peu de douceur que de l’autre.

 

Combien de fois n’ai-je pas senti l’irritation monter en moi en voyant ce qu’un autre faisait bien mieux que moi. Combien de fois n’ai-je pas transgressé le 10ème commandement dans mon coeur…

Vous souffrez-vous aussi des mêmes tentations ? Croyez moi, penser à la mort va refroidir vos passions les plus brûlantes.

« Nous n’avons rien apporté dans ce monde, et il est évident que nous n’en pouvons rien emporter » (1 Tim 6.7), et cela inclut nos petites glorioles, nos performances en demi-teinte et nos réalisations imparfaites. D’autres ont-ils mieux réussi que vous ? À quoi bon s’en embarrasser : la mort va remettre les compteurs à zéro, et, ce jour-là, seule la grâce de Dieu nous départagera.

Qu’est-ce qui différenciait encore Lazare du riche, au jour de leurs morts ? Qu’est-ce qui vous distinguera de ceux que vous enviez ou avec lesquels vous vous comparez ? Chers amis, pensez souvent à l’échéance de la mort, cela vous sera utile pour détacher vos pensées de tels raisonnements futiles.

 

 

  • Extrait de Jonathan Edwards, « The Nakedness of Job », Works, 10:406.

 

Abonnez-vous au Bon Combat

Recevez tous nos nouveaux articles directement sur votre boîte mail ! Garanti sans spam.

Guillaume Bourin est pasteur de l'Église réformée baptiste de la Trinité, à Montréal (Québec, Canada). Il s'intéresse particulièrement à l'exégèse et à l'intertextualité de l'Ancien Testament, à la théologie biblique, et à l’ecclésiologie. Guillaume est l'auteur du livre "Je vous purifierai d'une eau pure" : perspectives bibliques sur la régénération baptismale. Il est titulaire de deux masters en théologie (M.Div., Th.M., Southwestern Baptist Theological Seminary, USA) et il est actuellement candidat au doctorat à l'Université d'Aberdeen (Ecosse).