Pas de Noël pour les migrants

Il n’y avait pas de place pour eux
(Luc 2)

Marie et Joseph ont dû passer ce grand jour dans une étable, abrités comme ils ont pu. Tout autour c’était tous des gens bien, mais que voulez-vous ils étaient si occupés, ils avaient tant à faire en cette période !

Le jour de Noël, beaucoup de personnes qui cherchent le Seigneur ont passé les fêtes seuls et isolés. je pense en particulier aux réfugiés qui ont fuit vers des terres chrétiennes en espérant y trouver du repos pour leur âme et un sens à leur vie. N’avons-nous pas raté une opportunité formidable de leur faire connaître l’amour du Sauveur ?

Le Seigneur disait à Marthe:

Tu te tracasses pour beaucoup de choses, mais une seule chose est nécessaire
(Luc 10.41)

Jésus nous a laissé un mandat clair, net et précis: nous devons annoncer l’Évangile du salut à toutes les nations, tous les peuples et toutes les langues.

Cet ordre est répété à la fin des quatre évangiles et Jésus le rappelle encore en remontant au ciel. Peut-être que si il insiste autant c’est qu’il y a le risque que nous nous dispersions dans des choses, certes bonnes et utiles, mais qui ne sont pas La chose nécessaire.

Aujourd’hui avec la crise des migrants, toutes les nations, tous les peuples et toutes les langues sont à notre porte: plus besoin de partir dans des pays éloignés et dangereux !
Et avec l’application 5fish installée dans son téléphone un simple haut-parleur Bluetooth permet de faire écouter l’Évangile dans plus de 5000 langues ! Plus d’excuses de ce côté-là non plus!!

Mais alors pourquoi reste-t-il encore des peuples non atteints par l’Évangile?! Pourquoi certaines églises ne se développent pas et vivotent seulement?! Serait-ce parce que ces peuples sont hostiles ou indifférents ?! Hélas, c’est tout le contraire ! Mais alors où se situe le problème?!

Des iraniens chrétiens m’ont expliqué s’être fait mettre à la porte de l’église orthodoxe parce qu’ils n’étaient pas grecs. Des Syriens m’ont dit que quand ils sont allés à l’église catholique demander des Bibles on leur a donné des cierges. Des afghans dégoutés de l’islam et à la recherche de Jésus se sont fait expliquer par un pasteur très convaincu (mais pas très informé) que l’islam était une religion de paix et qu’ils feraient mieux d’aller à la mosquée. J’ai vu de mes yeux une vieille dame qui venait à l’église évangélique pour entendre l’évangile se faire offrir du thé par l’équipe de bénévoles qui ensuite se sont échinés à essayer de lui apprendre l’alphabet en anglais sous forme de chanson « A, B, C, D, E F, G… » Une application développée par des chrétiens évangéliques explique comment réclamer de la viande halal ou des hormones pour changer de sexe dans diverses langues mais oublie de présenter l’Évangile!!

Tout cela est très bien (ou pas), mais ne manque-t-il pas l’essentiel ? Si notre message et notre action ne sont pas si différents de ce que fait l’ONU ou Georges Soros, notre évangile n’a-t-il pas perdu quelque peu sa saveur ?

Le dimanche précédent Noël, lors du culte dans l’église pour les migrants (où se fait un super travail !) nous avons été un peu estomaqués d’entendre l’annonce suivante (en anglais , arabe et farsi): “dimanche prochain c’est Noël, donc l’église sera fermée ! Faites du bien à votre prochain”.

C’est quand même un comble : il n’y a aucune action évangélique à Samos,  rien à Chios, rien à Cos, rien à Rhodes ..  et à Lesbos où il y a une centaine de bénévoles évangéliques…  rien n’a été organisé pour le Noël des migrants à part la fête des anarchistes anti-chrétiens “no borders”. Ils ont demandé et obtenu un chapiteau, acheté pour 500 € de farine et ont mis les pakistanais au travail. Ceux-ci ont fabriqué 10’000 crêpes « Shapatis » pour inviter les migrants à une grande fête de Noël. Pendant ce temps, les anarchistes discutaient entre eux en fumant des cigarettes. Moi, je leur tire mon chapeau.

Pour notre part, nous nous sommes rendus à l’église évangélique grecque qui organise une petite soirée familiale. Mais nous avons auparavant quand même profité de l’opportunité d’annoncer l’évangile… Comme nous n’avons pas réussi à trouver une salle qu’on puisse mettre à notre disposition, nous avons répondu à l’invitation des no borders puis avons d’accueilli les migrants dans notre camping-car au fur et à mesure des passages pour partager quelques boissons et gâteaux mais surtout la parole de Dieu dans leur langue!!

 

Jésus était parfois un peu dur avec nous: “Les gens du monde sont plus malins dans leurs rapports avec leurs semblables que les enfants de lumière” (Luc 16.8)

Les chrétiens se donnent du mal et font un énorme travail humanitaire. Mais le prophète Esaïe disait:

Pourquoi dépensez-vous  votre argent pour payer ce qui ne nourrit pas ? Pourquoi travaillez-vous pour une nourriture  qui ne rassasie pas ? .. une nation qui ne te connaît pas  va accourir vers toi ; c’est à cause de moi,  l’Eternel ton Dieu, …(c’est pour qu’ils trouvent la nourriture de leurs âmes! L’appel est clair:) Tournez-vous donc vers l’Eternel, tant qu’on peut le trouver. Que le coupable  abandonne sa voie, et l’homme malfaisant  ses mauvaises pensées ! Et qu’il revienne à l’Eternel qui aura compassion de lui, à notre Dieu qui lui accordera  un pardon généreux.
(Esaïe 55)

Si l’Éternel nous envoie ces nations c’est d’abord pour pouvoir les sauver, et il veut se servir de nous!! il voudrait que nous puissions leur communiquer la Parole de Dieu !

Certains voient dans l’arrivée massive des migrants une malédiction, ma foi peut-être, en fait on a ce qu’on mérite ! Mais dans les deux cas c’est Dieu le responsable:

Si vous ne servez pas l’Eternel votre Dieu avec la joie et le bonheur au sein de l’abondance en toutes choses, Il lancera contre vous, depuis les confins du monde, un peuple lointain dont vous ne comprendrez pas la langue, il fondra sur vous comme un aigle sur sa proie. Ce sera un peuple d’hommes au visage dur… ils mangeront vos ressources… , parce que vous n’aurez pas obéi à l’Eternel votre Dieu.
(Deutéronome 28.43ss)

Sommes-nous obéissants quant à l’ordre formel d’annoncer l’Évangile aux Nations (grec: ethnies) ?

Ne baissons pas les bras mais encourageons nous les uns les autres pour que notre témoignage soit clair et efficace.

Que nous puissions chacun à notre place être à l’image de notre maître « lumière pour les nations » et que nous puissions partager avec le maximum de personnes le sens de la venue de Jésus, notre Dieu et Sauveur dans ce monde. Quel message merveilleux !!

 

Joyeux Noël et bonnes fêtes à tous !!

 

 

Daniel Oddon a créé des bases Audio-Vie au Gabon, au Burkina, au Tchad, au Ghana, en Côte d’Ivoire, au Mali, au Niger, au Bénin et a supervisé ce travail pour toute l’Afrique Francophone. Aujourd’hui, il se consacre davantage au travail en France, en particulier sur la problématique de l’annonce de l’Evangile aux migrants dans toute l’Europe

%d blogueurs aiment cette page :