Pourquoi Pâques est-il si important?

Le premier endroit où l’on retrouve la Pâque dans la Bible se trouve dans le livre de l’Exode au chapitre 12. Nous lisons ceci

2 Ce mois-ci sera pour vous le premier des mois (…) on prendra un agneau pour chaque famille, un agneau pour chaque maison (…) 5 Ce sera un agneau sans défaut, mâle, âgé d’un an (…) et toute l’assemblée d’Israël l’immolera entre les deux soirs. 7 On prendra de son sang, et on en mettra sur les deux poteaux et sur le linteau de la porte des maisons où on le mangera. (…) 11 Quand vous le mangerez, vous aurez vos reins ceints, vos souliers aux pieds, et votre bâton à la main; et vous le mangerez à la hâte. C’est la Pâque de l’Éternel. 12 Cette nuit-là, je passerai dans le pays d’Égypte, et je frapperai tous les premiers-nés du pays d’Égypte, depuis les hommes jusqu’aux animaux, et j’exercerai des jugements contre tous les dieux de l’Égypte. Je suis l’Éternel. 13 Le sang vous servira de signe sur les maisons où vous serez; je verrai le sang, et je passerai par-dessus vous, et il n’y aura point de plaie qui vous détruise, quand je frapperai le pays d’Égypte.
(Exode 12:1-13)

Dans ce passage nous voyons l’institution du repas de la Pâque : l’agneau pascal. Pascal vient du grec pascha qui signifie Pâque et pascha vient de l’hébreu pêsha qui veut dire passer outre, passer par-dessus (pass-over en anglais) et qui a le sens d’épargner.

La nuit où le peuple fut libéré de l’esclavage des Égyptiens, l’Éternel passa dans le pays pour frapper tous les habitants, mais il passa par-dessus (pêsha) les demeures où un agneau avait été immolé, consommé et dont le sang avait été répandu sur les poteaux et le linteau de la porte d’entrée.

Le Nouveau Testament nous montre l’accomplissement de la Pâque en la personne de Jésus-Christ. Lorsque le prophète Jean Baptiste voit Jésus venir à lui il s’écrie (Jn 1.29) : « Voici l’Agneau de Dieu, qui ôte le péché du monde ». L’agneau en question est une référence à l’agneau de Pâque qui était offert en sacrifice pour le péché.

L’Ancienne Alliance était une figure de l’Évangile de la Nouvelle Alliance. Le peuple de l’Ancien Testament pouvait croire l’Évangile grâce à cette Pâque qui le pointait vers le Christ à venir et lui révélait la voie de la rédemption. Aucun sacrifice sous l’Ancienne Alliance n’avait l’efficacité d’expier le péché, seul le sacrifice de Jésus a accompli l’expiation une fois pour toutes (Heb 10:11-12).

Les chrétiens n’observent pas la fête juive de la Pâque; ils célèbrent plutôt son accomplissement en Jésus: « Christ, notre Pâque, a été immolé » (1 Co 5.7). Nous en dirons plus au sujet de l’immolation du Christ dans le message de demain…

 

L’exode final et universel

La Pâque fut instituée à la veille de l’Exode. L’Éternel Dieu avait annoncé un jugement contre tout le pays d’Égypte et contre tous les dieux du pays. Seuls ceux qui avaient le sang de l’agneau seraient épargnés de ce jugement. Dans cet événement, le Seigneur nous a donné une image de l’exode final et universel qui vient.

Un jugement vient sur ce monde et ses habitants. Parmi les hommes il n’existe aucun juste; tous sont coupables et dignes de condamnation. La colère de Dieu repose sur tous les hommes, car tous ont péché et l’iniquité des hommes va bientôt atteindre son comble.

Dieu ne regardera qu’un seul signe dans son jugement pour épargner les hommes : le sang de l’agneau. Tout homme qui n’est pas marqué avec le sang de Jésus mourra éternellement, et tout homme qui sera lavé par le sang de Jésus vivra éternellement.

C’est en croyant en Christ que son sang nous lave (Jn 3.36) : « Celui qui croit au Fils a la vie éternelle; celui qui ne croit pas au Fils ne verra point la vie, mais la colère de Dieu demeure sur lui. »

Il n’y a, à la fin, que ces deux catégories de personnes : ceux qui croient au Fils et ceux qui ne croient point. Avez-vous le sang de l’agneau? Vous en avez besoin plus encore que de l’air que vous respirez. Votre vie est dans son sang. Christ, notre Pâque, a été immolé.

 

Quelques ressources sur Pâques

Voici plusieurs ressources pour poursuivre votre méditation sur les souffrances et la résurrection du Christ:

1- Une émission de Parole d’Évangile dédiée à la colère de Dieu dans la mort de Jésus (retrouvez-la ici)

2- Une émission de Parole d’Évangile enregistrée avec des passants à propos de la résurrection de Jésus (à écouter ici)

3- Une collection de sermons prêchés à Pâques ces dernières années:  retrouvez-les sur iTunes ou sur Youtube.

 

 

Abonnez-vous au Bon Combat

Recevez tous nos nouveaux articles directement sur votre boîte mail ! Garanti sans spam.

Pascal Denault est pasteur de l’Église évangélique de St-Jérôme. Il est titulaire d’une Licence (BA) et d’un Master en théologie (ThM) de la Faculté de théologie évangélique de Montréal. Pascal est l’auteur des livres Une alliance plus excellente (2016, Impact Académia), Solas, la quintessence de la foi chrétienne (2015, Cruciforme), et The Distinctiveness of Baptist Covenant Theology (2013, Solid Ground Christian Books).