Ne bâtissez pas votre demeure ici-bas – Felix Neff

Je relisais ce matin Proverbes 23, et le verset 5 m’a particulièrement arrêté. Alors que l’auteur met en évidence la folie d’orienter sa vie vers la poursuite des richesses, il écrit : “Veux-tu poursuivre du regard ce qui va disparaître ?

Au-delà même de la question de l’enrichissement personnel, la question de ce monde qui passe devrait retenir toute notre attention. Felix Neff (1797-1829) écrit :

Tout est provisoire en ce monde, l’Eglise comme le reste. Et pour une nuit que nous y passons, il n’est pas nécessaire d’y bâtir une forteresse : une légère tente ou un charriot couvert, tels les peuples nomades, sont plus que suffisants. Demain, s’il plaît au Seigneur, nous serons dans la cité de Dieu.

Nous n’avons rien apporté dans ce monde, et nous n’en emporterons rien lorsque nous le quitterons. (1 Tim. 6:7) Quelle que soit l’oeuvre à laquelle notre Seigneur nous appelle, prenons garde à ne pas bâtir notre demeure ici bas, nous souvenant qu’elle ne sera de toute façon pas permanente (Héb. 13:14).

 

 

GB

 

 

Retrouvez plusieurs ressources ainsi qu’une biographie de Felix Neff ici.

 

 

 

<p>Guillaume Bourin est le fondateur du blog Le Bon Combat et l’un de ses administrateurs actuels. Il s’intéresse particulièrement à l’intertextualité et à l’exégèse de l’Ancien Testament, à la théologie biblique, et à l’ecclésiologie. Guillaume est titulaire deux masters en théologie (M.Div., Th.M., Southwestern Baptist Theological Seminary, USA) et il est actuellement candidat au doctorat en Ancien Testament à l’Université d’Aberdeen (Ecosse).</p>

%d blogueurs aiment cette page :