4 questions à Philip Moore sur l’implantation d’Églises en Europe francophone

4 questions à Philip Moore, pasteur à Paris, directeur d’Acts 29 Europe, et spécialiste de l’implantation d’Église.
**
Guillaume Bourin (GB) : Bonjour Philip. Tu es le directeur d’Actes 29 Europe. Peux-tu nous dire en quelques mots quelle est la vision de cette organisation ? 
Philip Mooore (PM) : Notre objectif principal est d’accélérer et d’amplifier les efforts d’implantation d’Eglise partout en Europe par l’évaluation, le coaching, la formation et le soutien d’implanteurs et d’équipes d’implantation. Nous espérons ainsi contribuer à l’implantation d’Eglises qui en implantent d’autres. Ces Eglises seront caractérisées par la clarté théologique, l’engagement culturel et l’innovation missionnelle. Pour en savoir plus, allez faire un tour sur le site – notamment sur les compétences que nous cherchons chez un implanteur.
(GB) : On a le sentiment que l’implantation d’Église est une activité très récente en francophonie, en France en particulier. Est-ce le cas ?
(PM) : Oui et non. Il y a une recrudescence de projets, c’est sur, mais l’on peut parler d’un effort qui dure au moins depuis 50 ans (à ce sujet, voir cet article d’André Pownall). À vrai dire, même du temps de Jean Calvin, nous pouvons parler d’un effort intense d’implantation d’Eglises (voir mon article à ce sujet sur Evangile 21). À partir de Genève, Calvin a formé une « compagnie de pasteurs », qu’il a évalués, formés, soutenus, et même cachés. Il a envoyé des pasteur missionnaires en France mais également au Brésil et en Italie. En France, en 1555 il y avait cinq nouvelles implantations. En 1559, une centaine. Et en 1562, il y en avait plus de 2000. On estime à environ 3 000 000 les adhérents à ces Eglises de la Réforme —de un quart à la moitié de la population française, selon les estimations. Et il ne s’agissait pas de petites Eglises.
Dans la correspondance de Jean Calvin, on parle d’Eglises de 4 000, 6 000, voire 9 000 personnes, avec plusieurs rassemblements par dimanche. Autrement dire, des « mega-church » avant l’heure, avec des cultes multiples. Rien de nouveau sous le soleil ! Mais à bien y réfléchir, cela veut dire qu’il y avait probablement plus d’Eglises évangéliques au temps de Calvin qu’aujourd’hui. Et si on compare les populations évangéliques, il n’y a rien à voir —600 000 aujourd’hui contre 3 millions au 16e siècle. Il y a du boulot à faire !
Conférence Enracinés à Lyon les 26-28 février 2018.
Inscriptions ici 
(GB) : Actes 29 organise sa toute première conférence, « Enracinés« , du 26 au 28 février 2019 à Lyon. Pourquoi ce format ? À quoi les participants doivent-ils s’attendre ? 
(PM) : Alors c’est notre troisième conférence… avec un nouveau format : une retraite de deux nuits dans un centre où tout le monde prend ses repas ensemble et dort sur place. Cela a des avantages évidents sur le plan relationnel. On vient ensemble pour mieux se connaître, pour mieux se soutenir dans la mission qui est la nôtre. Pour mieux accueillir ceux qui seront là pour la première fois. Pour mieux écouter ce que Dieu nous dira par sa Parole et pour mieux prendre les bonnes décision (nous l’espérons en équipes locales) pour l’avenir.
(GB) : Donne trois raisons de venir ! 
(PM) : Primo, pour construire une vraie solidarité personnelle et missionnelle entre implanteurs d’Eglises en Europe francophone. Secundo, pour réfléchir profondément, à l’écoute de la Parole, sur la manière dont nous pouvons être la fois pertinents pour nos contextes et fidèles à l’évangile.
Tertio, pour passer un super moment de détente, de prière, de chants, de rires, de balades entre amis.
Vous savez qu’il y a même des Américains qui traversent l’Atlantique juste pour être là avec nous ? C’est qu’il doit y avoir de bonnes raisons pour venir…
(GB) : Merci Philip ! 
Philip Moore, est pasteur-implanteur en région parisienne et directeur européen d’Actes 29, un réseau d’Eglises qui implantent des Eglises. Retrouvez ses contributions sur le site d’Evangile 21, la branche française de la Gospel Coalition.

Ces articles pourraient vous intéresser :

Abonnez-vous au Bon Combat

Recevez tous nos nouveaux articles directement sur votre boîte mail ! Garanti sans spam.

Guillaume Bourin est pasteur de l'Église réformée baptiste de la Trinité, à Montréal (Québec, Canada). Il s'intéresse particulièrement à l'exégèse et à l'intertextualité de l'Ancien Testament, à la théologie biblique, et à l’ecclésiologie. Guillaume est l'auteur du livre "Je vous purifierai d'une eau pure" : perspectives bibliques sur la régénération baptismale. Il est titulaire de deux masters en théologie (M.Div., Th.M., Southwestern Baptist Theological Seminary, USA) et il est actuellement candidat au doctorat à l'Université d'Aberdeen (Ecosse).