“Mon fils, donne-moi ton coeur” – Adolphe Monod

Les lignes qui suivent sont extraites d’une méditation d’Adolphe Monod (1802-1856), célèbre pasteur adhérant aux idées revivalistes, évoluant au beau milieu d’un protestantisme largement acquis à la cause du libéralisme doctrinal.

Merci à Patrice Garriga, qui nous a indiqué ce texte au travers de la page Facebook qu’il dédie à cet auteur majeur de l’histoire protestante francophone.

 

Mon fils, donne moi ton coeur. 
(Proverbes 23:26)

En dehors de Jésus-Christ, aucune religion ne nous offre rien qui ressemble à l’invitation de mon texte : “Mon fils, donne-moi ton coeur.”

Donne-moi tes pratiques, dit le Dieu du pharisaïsme. Donne-moi ta personnalité, dit le Dieu d’Hegel. Donne-moi ta raison, dit le Dieu de Kant. Donne-moi ton sabre, dit le Dieu de Mahomet. Donne-moi ta convoitise, dit le Dieu d’Homère ou de Virgile.

Restait pour le Dieu de Jésus-Christ : “donne-moi ton coeur”.

Il le relève, ce rebut de tous les autres dieux, et en fait l’essence et la gloire de sa doctrine. Pour lui, donner son coeur à Dieu, “ce coeur d’où procèdent les sources de la vie”, ce n’est pas seulement une obligation de la piété, c’en est le fond même, c’en est le commencement, le milieu et la fin; c’est le caractère non équivoque d’une conversion véritable.

Vous me dites qu’un homme a cru à l’Évangile de grâce: c’est bien, mais y a-t-il cru d’une foi vivante ? qu’il fait une profession irréprochable: mais cette profession est celle sincère ? qu’il tient une conduite exemplaire devant ses semblables : mais cette conduite est-elle sainte devant Dieu? qu’il est à la tête des oeuvres chrétiennes : mais y apporte-t-il un esprit chrétien ?

Mais dites-moi qu’il a donné son coeur à Dieu : toute autre question est superflue. La foi, les oeuvres, la grâce, la sainteté, la nouvelle création, tout est là.

 

 

Adolphe Monod

 

 

 

 

 

 

Abonnez-vous au Bon Combat

Recevez tous nos nouveaux articles directement sur votre boîte mail ! Garanti sans spam.

Guillaume Bourin est pasteur de l'Église réformée baptiste de la Trinité, à Montréal (Québec, Canada). Il s'intéresse particulièrement à l'exégèse et à l'intertextualité de l'Ancien Testament, à la théologie biblique, et à l’ecclésiologie. Guillaume est l'auteur du livre "Je vous purifierai d'une eau pure" : perspectives bibliques sur la régénération baptismale. Il est titulaire de deux masters en théologie (M.Div., Th.M., Southwestern Baptist Theological Seminary, USA) et il est actuellement candidat au doctorat à l'Université d'Aberdeen (Ecosse).