Que penser des “miracles scientifiques” du Coran ?

De nombreux sites musulmans postent régulièrement des articles présentant des prétendus miracles coraniques, en particulier dans le domaine scientifique.

Souvent, l’article présente une découverte scientifique puis affirme que le Coran avait déjà découvert cela avant la science. Soit l’article se contente d’affirmer cela, soit il cite quelques versets qu’il interprète en concluant au miracle.

Nous n’avons pas ici la prétention d’analyser tous les passages interprétés comme des miracles scientifiques mais nous nous contenterons de faire quelques remarques générales à ce sujet.

 

Miracles du Coran …

Pour que le lecteur se représente bien ce dont il s’agit, nous reproduirons ici un post facebook comme exemple :

L’expansion de l’univers :

(Déjà mentionné dans le Coran ça fait 14 siècles)

En 1925, Edwin Hubble, astronome américain, a établit par observation que l’ensemble des galaxies s’éloignent les unes des autres, ce qui implique L’EXPANSION DE L’UNIVERS. L’expansion de l’univers est maintenant un fait scientifique établi.
Voici ce que Le Coran indique à propos de la nature de l’univers :

Le ciel, Nous l’avons construit par Notre puissance : et Nous l’étendons [constamment]: dans l’immensité.
 [Le Coran 51:47]

Le mot arabe ‘Mu’si’oon ‘est correctement traduit comme « faire subir une expansion ‘, et il se réfère à la création de l’expansif vaste univers.

Stephen Hawkin, en son livre, « a brief history of time », indique que « la découverte de L’expansivité de l’univers était l’une des grandes révolutions intellectuelles du 20ème siècle ». Le Coran a mentionné l’expansion de l’univers, avant même que l’homme ait appris à construire un télescope !

Sur quoi le lecteur doit évidemment reconnaitre que le Coran est divin (remarquez le [constamment] ajouté par le traducteur).

 

…Ou miracles de l’exégèse ?

Une première chose que nous voulons remarquer sur ces miracles c’est qu’une telle interprétation du passage est toujours postérieure à la découverte scientifique en question. Ainsi, le passage ci-dessus a été interprété comme faisant référence à un univers en expansion uniquement après que l’on ait découvert que l’univers soit en expansion…

Il parait donc évident que ce n’est pas le Coran qui fait une découverte scientifique mais que la façon d’interpréter les textes est influencée par les découvertes scientifiques. C’est l’exégèse, l’interprétation, qui est miraculeuse et non le Coran !

Ici, nous voulons lancer un défi à nos lecteurs musulmans qui veulent être honnêtes à ce sujet : nous vous mettons au défi de trouver un verset dont l’interprétation a révélé une avance scientifique confirmée plus tard par la science. Il s’agira d’un miracle uniquement si l’interprétation précède la découverte scientifique.

Un autre fait intéressant est que, quand l’on regarde aux anciennes traductions (celles antérieures à la découverte scientifique), ce verset est traduit (traduction Kasimirski) :

“Nous avons bâti le ciel par l’effet de notre puissance, et nous l’avons étendu dans l’immensité.”

Et le verset suivant (51:48) dit :

“Nous avons étendu la terre comme un tapis. Que nous l’avons étendue avec habilité !”

Doit-on au final conclure que la terre est en expansion ?

 

Miracles de la Bible ?

Pour prouver à nos lecteurs musulmans qu’il est bien facile de créer un miracle scientifique après sa découverte, nous allons inventer deux miracles scientifiques bibliques.

Voici le premier :

L’expansion de l’univers :

(Déjà mentionné dans la Bible ça fait plus de 25 siècles)

En 1925, Edwin Hubble, astronome américain, a établit par observation que l’ensemble des galaxies s’éloignent les unes des autres, ce qui implique L’EXPANSION DE L’UNIVERS. L’expansion de l’univers est maintenant un fait scientifique établi.

Voici ce que La Bible indique à propos de la nature de l’univers :

“Seul, il étend [constamment] les cieux” [Job 9 :8]

Stephen Hawkin, en son livre, “a brief history of time”, indique que “la découverte de L’expansivité de l’univers était l’une des grandes révolutions intellectuelles du 20ème siècle”. La Bible a mentionné l’expansion de l’univers, avant même que l’homme ait appris à construire un télescope !
(Remarquez qu’ici la traduction précède la découverte scientifique)

Voici le deuxième :

La Bible affirme :

“Au commencement, Dieu créa les cieux et la terre. La terre était informe et vide…” [Genèse 1 :1-2]

En mathématiques, la seule chose qui est informe est le point. Ce verset affirme donc que la terre était informe, elle était un point. En effet, les dernières découvertes scientifiques révèlent qu’avant d’entrer en expansion, l’univers était un point, il était informe, la terre l’était donc aussi et était contenu toute entière dans ce point. La terre était informe.

Ainsi, dès son premier verset, la Bible affirme ce qui sera découvert seulement des siècles plus tard !

Ces deux interprétations sont mauvaises, elles ne tiennent pas compte de la nature du texte ni de son but premier. Il en est de même des passages coraniques de la sourate 51 cités ci-dessus. En effet, ce passage sur le ciel étendu se situe dans le contexte du message de Noé à son peuple et doit donc être interprété en lien avec la prédication de Noé.

Finalement, nous pensons que ce n’est ni faire honneur à la Bible, ni au Coran que de les interpréter ainsi. En faisant cela on passe à côté de leur message et, si tout ce que l’on voit dans le Coran ce sont des interprétations obscures soit disant scientifiques, alors on démontre par cela que l’on ne trouve pas dans ce livre une réelle richesse spirituelle.

Ne trouvant pas cette richesse, on est forcé de chercher du “sensationnel” qui prouverait son origine divine.

 

 

 

Abonnez-vous au Bon Combat

Recevez tous nos nouveaux articles directement sur votre boîte mail ! Garanti sans spam.

Maxime, étudiant en Fac de Médecine, passionné parce tout ce qui ressemble à de la théologie.