L’incroyable hymne national Islandais

Timothée Minard a déniché une traduction de l’hymne national de l’Islande, dont l’étonnante équipe de football affrontera la France dimanche prochain en ¼ de finale de l’Euro 2016.

Les paroles sont profondément bibliques ! Jugez-en plutôt :

 

Ô Dieu de notre lande! Ô lande de notre Dieu!
Nous chantons Ton nom, Ton nom mille fois saint.
Les cohortes des temps te font une couronne
des soleils du firmament sans fin.
Devant toi un seul jour est comme mille ans,
et mille ans un jour, ô Seigneur,
une fleur d’éternité, sur la lande tremblant,
qui adore son Dieu et puis meurt.
Ô mille ans d’Islande,
ô mille ans d’Islande,
une fleur d’éternité, sur la lande tremblant,
qui adore son Dieu et puis meurt.

 

 

 

 

Guillaume Bourin est le fondateur du blog Le Bon Combat et l’un de ses administrateurs actuels. Il s’intéresse particulièrement à l’intertextualité et à l’exégèse de l’Ancien Testament, à la théologie biblique, et à l’ecclésiologie. Guillaume est titulaire deux masters en théologie (M.Div., Th.M., Southwestern Baptist Theological Seminary, USA) et il est actuellement candidat au doctorat à l’Université d’Aberdeen (Ecosse).

  • Etienne Omnès

    Quelqu’un pourrait-t-il me dire où trouver un drapeau islandais d’ici dimanche prochain?

  • Miguel Morin

    C’est aussi le cas de l’hymne français du Canada :

    Ô Canada ! Terre de nos aïeux,
    Ton front est ceint de fleurons glorieux !
    Car ton bras sait porter l’épée,
    Il sait porter la croix !
    Ton histoire est une épopée
    Des plus brillants exploits.
    Et ta valeur, de foi trempée,
    Protégera nos foyers et nos droits,
    Protégera nos foyers et nos droits.

    Sous l’œil de Dieu, près du fleuve géant,
    Le Canadien grandit en espérant.
    Il est né d’une race fière,
    Béni fut son berceau.
    Le ciel a marqué sa carrière
    Dans ce monde nouveau.
    Toujours guidé par sa lumière,
    Il gardera l’honneur de son drapeau,
    Il gardera l’honneur de son drapeau.

    De son patron, précurseur du vrai Dieu,
    Il porte au front l’auréole de feu.
    Ennemi de la tyrannie
    Mais plein de loyauté,
    Il veut garder dans l’harmonie,
    Sa fière liberté.
    Et par l’effort de son génie,
    Sur notre sol asseoir la vérité,
    Sur notre sol asseoir la vérité.

    Amour sacré du trône et de l’autel,
    Remplis nos cœurs de ton souffle immortel !
    Parmi les races étrangères,
    Notre guide est la loi :
    Sachons être un peuple de frères,
    Sous le joug de la foi.
    Et répétons, comme nos pères,
    Le cri vainqueur : « Pour le Christ et le roi ! »
    Le cri vainqueur : « Pour le Christ et le roi ! »

  • Peps Cafe

    Bonjour !

    Belle trouvaille, en effet, que cet hymne national islandais, aux paroles effectivement « profondément bibliques » ! Merci.
    A noter que les Islandais se sont aussi distingués 1) par une forte mobilisation pour accueillir les réfugiés syriens (http://www.franceinfo.fr/actu/monde/article/islande-plus-de-10-000-volontaires-pour-accueillir-les-refugies-syriens-783625 ) et 2) par une sortie de crise alternative « pas comme les autres » (http://www.bastamag.net/Comment-jeter-les-banquiers-voyous )
    Une façon « de dire la justice » (Ps.40v8-10) et de témoigner de l’esprit de ce Dieu chanté dans leur hymne, lequel « aime l’étranger » (Deut.10v17-19. Voir aussi Ps.146v8-9) ?

    Fraternellement et bon courage dans votre poursuite « du Bon Combat » !
    Pep’s

  • Désiré Rusovsky

    Sur le site officiel de l’Islance la version est un peu différente:

    O Dieu d’Islande ! O Dieu d’Islande !

    Nous chantons ton nom, ton nom mille fois saint.

    Les cohortes des temps te tressent une couronne de soleils

    du firmament sans fin.

    Devant toi un seul jour est comme mille ans,

    et mille ans un jour, O Seigneur,

    une fleur d’éternité, sur la lande tremblant,

    qui adore son Dieu et puis meurt.

    http://www.iceland.is/iceland-abroad/fr/tout-sur-lislande/fetes-et-traditions/hymne-national/

  • Raphael

    Il me semble qu’elle a encore 2 autres strophes, qui sont aussi très interessant et profonde.

  • Guillaume Muller

    Ó, guð vors lands! Ó, lands vors guð!
    Vér lofum þitt heilaga, heilaga nafn!
    Úr sólkerfum himnanna hnýta þér krans
    þínir herskarar, tímanna safn.
    Fyrir þér er einn dagur sem þúsund ár
    og þúsund ár dagur, ei meir:
    eitt eilífðar smáblóm með titrandi tár,
    sem tilbiður guð sinn og deyr.
    Íslands þúsund ár,
    Íslands þúsund ár,
    eitt eilífðar smáblóm með titrandi tár,
    sem tilbiður guð sinn og deyr.

    Ó, guð, ó, guð! Vér föllum fram
    og fórnum þér brennandi, brennandi sál,
    guð faðir, vor drottinn frá kyni til kyns,
    og vér kvökum vort helgasta mál.
    Vér kvökum og þökkum í þúsund ár,
    því þú ert vort einasta skjól.
    Vér kvökum og þökkum með titrandi tár,
    því þú tilbjóst vort forlagahjól.
    Íslands þúsund ár,
    Íslands þúsund ár,
    voru morgunsins húmköldu, hrynjandi tár,
    sem hitna við skínandi sól.

    Ó, guð vors lands! Ó, lands vors guð!
    Vér lifum sem blaktandi, blaktandi strá.
    Vér deyjum, ef þú ert ei ljós það og líf,
    sem að lyftir oss duftinu frá.
    Ó, vert þú hvern morgun vort ljúfasta líf,
    vor leiðtogi í daganna þraut
    og á kvöldin vor himneska hvíld og vor hlíf
    og vor hertogi á þjóðlífsins braut.
    Íslands þúsund ár,
    Íslands þúsund ár,
    verði gróandi þjóðlíf með þverrandi tár,
    sem þroskast á guðsríkis braut.

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Lofsöngur

    • Guillaume Muller

      Oh, God of our country! Oh, our country’s God!
      We worship Thy name in its wonder sublime.
      The suns of the heavens are set in Thy crown
      By Thy legions, the ages of time!
      With Thee is each day as a thousand years,
      Each thousand of years, but a day,
      Eternity’s flow’r, with its homage of tears,
      That reverently passes away.
      Iceland’s thousand years,
      Iceland’s thousand years!
      Eternity’s flow’r, with its homage of tears,
      That reverently passes away.

      Our God, our God, we bow to Thee,
      Our spirits most fervent we place in Thy care.
      Lord, God of our fathers from age unto age,
      We are breathing our holiest prayer.
      We pray and we thank Thee a thousand years,
      For safely protected we stand;
      We pray and we bring Thee our homage of tears,
      Our destiny rest in Thy hand.
      Iceland’s thousand years,
      Iceland’s thousand years!
      The hoarfrost of morning which tounted those years,
      Thy sun rising high, shall command!

      Our country’s God! Our God’s country!
      Our life is a feeble and quivering reed;
      We perish, deprived of Thy spirit and light
      To redeem and uphold in our need.
      Inspire us at morn with Thy courage and love,
      And lead through the days of our strife!
      At evening send peace from Thy heaven above,
      And safeguard our nation through life.
      Iceland’s thousand years,
      Iceland’s thousand years!
      O, prosper our people, diminish our tears
      And guide, in Thy wisdom, through life!

      https://en.wikipedia.org/wiki/Lofsöngur

%d blogueurs aiment cette page :