Comment l’Église doit-elle réagir face au mouvement LGBT ?

Il fut une époque où l’Église chrétienne avait une grande influence sur la culture, les mœurs, la politique, les arts, etc. Cette époque est maintenant révolue.

Autrefois marginalisé, le discours LGBT est présentement la norme dans l’espace public concernant les mœurs sexuelles.

L’Église, ou peut-être devrions-nous plutôt dire l’Église conservatrice, demeure l’un des derniers bastions de la société qui résiste encore à cette influence.

Par le passé j’ai eu l’occasion d’écrire un peu sur des sujets entourant la cause LGBT :

  1. La distinction entre le genre et le sexe
  2. L’Église, l’homosexualité et l’intolérance
  3. L’uniformité par la diversité ou la tyrannie de la cause homosexuelle

 

C’était cependant la première fois que nous abordions ce sujet à l’émission Parole d’Évangile.

Avec mes invités Guillaume Bourin et le pasteur Réal Gaudreault, nous nous sommes demandé s’il était encore possible de désapprouver publiquement l’idéologie LGBT sans se faire haïr. Nous avons également tenté d’expliquer pourquoi l’Église ne peut pas approuver la cause LGBT si elle veut demeurer fidèle aux Écritures et à la tradition judéo-chrétienne.

Certains continueront de penser qu’il faut être haineux pour refuser d’embrasser la cause LGBT, mais nous avons tenté d’expliquer que la seule façon de véritablement aimer nos prochains homosexuels, bisexuels, transgenres, etc. consiste à les appeler à la repentance envers Dieu. La question n’est certainement pas adiaphorique; c’est une question qui touche directement à l’Évangile ainsi qu’à l’interprétation et l’autorité des Écritures.

Il nous paraissait également nécessaire de nous pencher sur la question des Églises qui accommodent le discours LGBT en bénissant les unions homosexuelles ou encore celles qui veulent surtout éviter tout discours qui pourrait choquer les sensibilités modernes en ne respectant pas l’orthodoxie « inclusiviste » et la nouvelle « tolérance » (qui ironiquement ne tolère pas beaucoup ceux qui s’y opposent…).

Nous avons tenté de conseiller les chrétiens d’aujourd’hui à vivre pour Dieu sans crainte des hommes; à aimer leurs prochains là où sagesse et courage sont nécessaires pour y arriver.

Nous espérons que cette conversation sera utile en particulier aux chrétiens qui aiment le Seigneur et qui veulent demeurer fidèles à sa Parole dans une société de plus en plus hostile à celle-ci.

Nous avons tenté d’éviter autant que possible la controverse, tout en étant conscients que l’on ne peut réellement éviter le dissentiment dès que l’on aborde ces sujets chauds.

 

Retrouvez l’émission ici 

 

 

Pascal Denault est pasteur de l’Église évangélique de St-Jérôme. Il est titulaire d’une Licence (BA) et d’un Master en théologie (ThM) de la Faculté de théologie évangélique de Montréal. Pascal est l’auteur des livres Une alliance plus excellente (2016, Impact Académia), Solas, la quintessence de la foi chrétienne (2015, Cruciforme), et The Distinctiveness of Baptist Covenant Theology (2013, Solid Ground Christian Books).

%d blogueurs aiment cette page :