Le Saint-Esprit est-il Dieu ?

En lisant certains livres, articles, réflexions, et autres commentaires sur les réseaux sociaux au sujet du Saint-Esprit, on ne peut que constater la relative confusion qui existe.

L’Esprit est parfois décrit comme la puissance de Dieu, sa présence, ou encore comme une force impersonnelle qui se manifeste dans la vie des chrétiens. Ces conceptions ne sont pas toutes entièrement fausses, mais elles négligent un aspect fondamental : le Saint-Esprit est une personne divine membre de la Trinité.

L’Esprit-Saint est une Personne

Il est vrai que le terme “Esprit” parait moins personnel que les termes “Père” et “Fils”. D’autre part, certains passages parlent de lui comme d’un souffle, d’un vent, d’une puissance (Ezéchiel 37 :1-14).

Toutefois, tout s’éclaircit lorsque l’on examine l’ensemble des textes : l’Esprit est bien une personne. (1)

Regardons ce que nous pouvons apprendre de quelques-uns de ces passages :

  • Le Saint-Esprit demeure avec les disciples (Jean 14:17)
  • Il rappelle les enseignements de Christ et ceux au sujet de Christ (Jean 14:26)
  • Il rend témoignage (Jean 15:26)
  • Il convainc (Jean 16:8)
  • Il conduit, parle, entend, glorifie, annonce (Jean 16:13-14)
  • Il enseigne (Luc 12:12, 1 Cor2:13)
  • Il parle et témoigne (Actes 5:32,8:29,28:25, Heb 3:7)
  • Il appelle et envoie les missionnaires (Actes 13:2,4)
  • Il interdit (Actes 16:6,7)
  • Il ressuscite, aide les croyants, prie, sanctifie (Romains 8:11,26, 15:16)
  • Il révèle Dieu (1 Cor 2:10-11)
  • Il possède une intelligence (Jean 14:26,15:26, Rom 8:16)
  • Il possède une volonté (1 Cor 12:11)
  • Il possède des sentiments (Esaie 63:10; Eph 4:30)
  • Il aime (Rom 15:30)
  • On peut lui mentir, lui résister, le tenter, l’attrister, l’outrager, le blasphémer, et même l’invoquer (Actes 5:3,9, 7:51, Eph 4:30, Heb 10:29, Mat 12:31, Ezechiel 37:9) (2)

Ces textes n’auraient aucun sens si l’Esprit était une simple force.

Chrétien, l’Esprit qui est en toi n’est pas un réservoir de force disponible selon ta volonté, mais est une personne à laquelle tu dois obéir, te soumettre et que tu dois aimer.

L’Esprit est Dieu

L’Esprit n’est pas une simple personne : il est une personne divine.

Son nom, déjà, est significatif. En effet, Paul, en 1 Cor 2:11 établit un lien entre l’esprit de l’homme, sa relation avec l’homme et l’Esprit de Dieu, sa relation avec Dieu.

De plus, il possède des attributs divins et des œuvres divines lui sont attribuées :

  • L’omniscience (1 Cor 2:10-11, Es 40:13-14, Rom 11:34)
  • L’omniprésence (Ps 139:7-10 et Jean 14:17 où l’Esprit est décrit comme habitant dans tous les croyants en même temps)
  • L’omnipotence (Zach 4:6)
  • Il fait ce qu’il lui plaît (1 Cor 12:11, Rom 15:19)
  • En lien avec l’omnipotence, il est Créateur (Job 33:4, Ps 104:30)
  • Il est éternel (Heb 9:14)
  • Il ressuscite les morts, maintient la création, opère des miracles, régénère (Ps 104:30, Job 26:13, Mat 12:28, 1 Cor 12:9-11)
  • Il est, comme Jésus, la Vérité (1 Jn 5:6)
  • Il est d’une grandeur insondable (Es 40:13)
  • Il est l’Esprit de vie, d’amour, de sagesse (Rom 8 :2, 2 Tim 1 :7)
  • Il est souvent associé aux deux autres Personnes de la trinité (Matt 28:19, 2 Cor 13:13)
  • Il est “l’autre” Consolateur par rapport à Jésus (Jn 14 :16)
  • D’après Romains 8:9-10, avoir l’Esprit, c’est avoir Christ en soi.
  • L’unité entre les Trois Personnes de la Trinité est telle que Paul peut dire, “Votre corps est le temple du Saint-Esprit” (1 Cor 6 :19, d’ailleurs, qui d’autre que Dieu est digne d’avoir un temple ?), “Vous êtes le temple de Dieu” (1 Cor 3 :16), “Christ en vous” (Col 1 :27)
  • Mentir au Saint-Esprit, c’est mentir à Dieu lui-même (Actes 5 :3-4)
  • Certains textes de l’Ancien Testament que Dieu a prononcé sont attribués au Saint-Esprit (voir Ex 17:2-7 et Heb 3 :7-11, Es 6:8-10 et Act 28:25-27, Jer 31:31-34 et Heb 10:15-17)
  • La Parole est inspirée de Dieu (2 Tim 3 :16), cette œuvre est aussi attribuée à l’Esprit (2 Pi 1:21)
  • Le blasphème contre le Saint-Esprit est impardonnable (Mat 12:31-32)
  • En Romains 1:9 c’est Dieu le témoin de la véracité des paroles de Paul, en Romains 9 :1 c’est l’Esprit.

Tous ces textes affirment la divinité de l’Esprit de Dieu, l’Esprit de Christ et encourage le chrétien en ce que la Personne qui œuvre en lui est le Dieu créateur et tout-puissant.

L’Esprit n’est ni le Père, ni le Fils

Il est Dieu, tout comme le Père et le Fils, mais il n’est ni l’un, ni l’autre. Plusieurs textes appuient cela :

  • Nous avons déjà évoqué le texte sur le blasphème contre l’Esprit. Dans celui-ci, il est clair que les blasphèmes contre Jésus et contre Dieu le Père peuvent être pardonnés.
  • Il est mentionné séparément lors du baptême de Christ.

Ces textes suffisent à établir une distinction de personne entre l’Esprit et les deux autres Personnes de la Trinité, mais nous allons voir maintenant la relation que l’Esprit a avec le Père et le Fils. Celle-ci souligne également la distinction entre ces personnes.

La relation entre l’Esprit et les deux autres Personnes de la Trinité

Eternellement, les Trois Personnes de la Trinité entretiennent relation d’amour. Très tôt dans l’histoire de l’Eglise, les chrétiens ont perçu la pertinence de la Trinité par rapport à l’amour.

Selon Jean, Dieu est amour, il est éternellement amour. Or l’amour nécessite une relation personnelle, ainsi le Père aime le Fils, le Fils aime le Père et l’Esprit les glorifie en les unissant dans l’amour.

D’un point de vue éternel encore, on dit en théologie que l’Esprit procède du Père et du Fils (3). Cette procession éternelle explique que l’Esprit puisse unir dans l’amour le Père et le Fils.

L’Esprit n’est pas un “deuxième Fils” mais il est l’Esprit de Christ et l’Esprit de Dieu (Romains 8:9). Tout comme la divinité du Fils s’enracine dans le Père qui lui donne d’avoir la vie en lui-même (Jean 5:26) (4), de même l’Esprit découle éternellement du Père et le Fils, qui lui donnent d’être une fontaine éternelle de vie (Jean 4:14).

Comme nous l’avons déjà remarqué, l’unité est telle entre les Trois Personnes qu’aucune ne fait la moindre action sans les autres (voir les textes ci-dessus sur le croyant comme temple de l’Esprit, de Dieu et de Christ). Ainsi le baptême s’effectue “au nom(notez le singulier) du Père, du Fils et du Saint-Esprit” (Matt 28 :19).

Enfin, l’Esprit est envoyé par le Père et par le Fils, et ceci est l’écho temporel de la double procession éternelle (hors du temps) de celui-ci.

Jean 15:26 montre que le Fils envoie de la part du Père l’Esprit qui vient du Père. L’Evangile de Jean et les autres écrits de Jean sont ceux qui nous livrent le plus de détail sur les relations intratrinitaires et sont donc à étudier en profondeur si nous voulons mieux comprendre la vie de Dieu à laquelle nous avons été appelés.

L’Esprit est donc non seulement une personne avec laquelle nous sommes en relation mais une personne divine que nous devons craindre comme Dieu.

La puissance qui agit en nous est cette divine puissance qui a ressuscité le Christ. N’oublions pas non plus que l’Esprit est un avec les deux autres personnes de la Trinité, et que nous ne devons pas l’exalter au-dessus des autres.

Abonnez-vous au Bon Combat

Recevez tous nos nouveaux articles directement sur votre boîte mail ! Garanti sans spam.

Maxime, étudiant en Fac de Médecine, passionné parce tout ce qui ressemble à de la théologie et en particulier par la doctrine des sacrements, par l'histoire de l'Église et la philosophie de Thomas D'Aquin. Maxime publie régulièrement sur le blog Par la foi (www.parlafoi.fr)