Le Bon Combat est-il devenu inaccessible, trop compliqué ?

 

Au mois de juin 2014, Le Bon Combat a enregistré plus de 15’000 visites, un chiffre qui ne cesse de croître depuis.
Je dois vous avouer en avoir été très étonné, car jusqu’ici nous ne nous intéressions pas nécessairement aux statistiques de ce type, et je ne pensais pas que notre modeste blog minimaliste puisse drainer autant de lectorat (même si ce chiffre n’est rien en comparaison de ceux des « poids lourds » du web évangélique).

Nous avons également reçu de nombreux encouragements quant au contenu de nos articles (merci !) mais aussi quelques remarques sur l’évolution récente du blog (merci aussi !).
Les points généralement relevés sont les suivants :

  • le contenu du site a évolué, avec de plus en plus de réflexions théologiques et moins d’articles de piété
  • les termes théologiques et/ou techniques employés ne sont pas toujours définis et découragent parfois ceux qui ne les comprennent pas
  • le public cible du blog ne semble plus être le même : désormais, Le Bon Combat semble s’adresser à des pasteurs ou à des théologiens plutôt qu’au chrétien lambda

 

Si vous êtes un lecteur assidu du blog, vous partagez peut être certains de ces constats factuels.
C’est pourquoi les quelques pensées ci-dessous pourraient vous intéresser.

 

Sur le contenu du blog

Avant l’arrivée de Daniel Saglietto il y a quelques mois, deux articles sortaient en moyenne chaque semaine.
Depuis, nous en publions quatre, voire cinq en fonction des invités éventuels qui nous rejoignent.

En réalité, Le Bon Combat ne publie pas moins d’articles d’édification. Par contre, il est vrai que nous produisons de plus en plus de réflexions de fond.
Après tout, Daniel écrit avec sa sensibilité de Professeur Assistant à la Faculté Jean Calvin, et notre passion commune pour la théologie systématique et l’exégèse se réalise dans la majeure ce que vous lisez de nous.

Le contenu du blog reflète donc les centres d’intérêts des contributeurs, mais pas uniquement.
Lorsque certaines questions spécifiques nous sont adressées, il n’est pas rare que les recherches que nous menons amènent à la rédaction d’un article. C’est le cas par exemple des différents billets traitant du sujet de l’eucharistie, ou encore de certains articles apologétiques.
D’autres, encore, sont le fruit de dialogue et de débats avec d’autres blogs, comme certains articles récents sur le sujet de l’évolution.

Dans un certains sens, vous avez un impact sur le contenu du site : par vos réactions, par vos commentaires, par vos questions stimulantes, etc.

Nous aimerions d’ailleurs vous lancer un appel : si vous souhaitez voir un sujet particulier être traité, faites le nous savoir.
Si ce n’est pas dans nos cordes, nous ne manquerons pas d’identifier certaines ressources ou de vous renvoyer vers une personne ayant suffisamment d’expertise pour vous répondre.

 

Sur les termes techniques

Récemment, il nous a été conseillé de créer un lexique vers lequel nous pourrions renvoyer chaque fois qu’un terme technique est utilisé.
Malheureusement, c’est une entreprise qui nous demanderait beaucoup de temps, denrée rare derrière laquelle nous courons déjà…

D’autre part, les lecteurs qui s’interrogent sur le sens d’un mot sont tout à fait capables d’en chercher par eux-mêmes la définition.
Ceci est d’autant plus important qu’en matière de théologie les termes techniques ne se résument pas toujours à une simple définition : ils servent à exprimer des concepts doctrinaux, voire des champs notionnels entiers.

Lorsque l’on aborde certaines disciplines spécifiques comme la théologie systématique, un concept prend souvent appui sur un autre ou y fait tout au moins référence.
Définir un terme revient alors à tirer le fil rebelle qui dépasse d’un vêtement :  on ne sait jamais où l’on va s’arrêter.

Enfin, il nous faut quand même relever que les articles publiés sur Le Bon Combat sont loin d’être d’un niveau académique. Ils restent relativement accessibles, même quand ils adressent certains sujets d’une profondeur particulière.
Néanmoins, chaque fois que cela nous le sera possible, nous tenterons de fournir une définition des termes les plus techniques que nous employons.

 

Sur le public cible…

Autant le dire tout net : il n’y a pas de public cible du blog Le Bon Combat !! Il n’y en a jamais eu, et il n’y en aura jamais.
Comme évoqué plus haut, nous nous intéressons peu aux  statistiques de référencement, et nous n’avons jamais dressé le moindre “profil type“ du lecteur.

Nous serions bien incapables de dire si davantage de pasteurs ou de théologiens consultent notre site. Mais à priori, ce n’est pas le cas.
Certains articles apologétiques ont sans doute drainé un lectorat situé en dehors du mouvement évangélique, comme certains échanges privés que nous avons eu avec des personnes d’arrière-plan Catholique ou Orthodoxe nous le laissent penser.

Nous constatons surtout un regain d’intérêt pour la théologie dans le milieu évangélique francophone, en particulier pour la théologie Réformée. Et cela nous réjouit.
D’ici quelques jours, Raphael Charrier devrait publier deux articles sur la nécessité pour chaque chrétien de penser théologiquement.

En publiant, notre objectif est de vous donner envie d’aller plus loin, de creuser davantage. Nous ne multiplions les notes de bas page par pédanterie, mais nous souhaitons sincèrement vous indiquer toutes les ressources qui nous paraissent nécessaires pour prouver le point que nous argumentons et qui vous permettront d’étudier davantage tel ou tel aspect précis.

Par conséquent, si nous devions réfléchir à un public cible pour notre blog, celui-ci serait l’Eglise.
Mais nous continuerons simplement, comme nous l’avons fait jusqu’ici, à publier ce en quoi nous croyons selon les circonstances que Dieu permettra.

 

Pour conclure, je souhaiterais remercier chaleureusement tous ceux qui, par leurs remarques, leurs commentaires, leurs likes, leurs tweets, leurs messages, leurs textos et leurs appels, nous encouragent à continuer à écrire.
Notre prière est que le Seigneur vous renouvelle et vous encourage vous aussi profondément.

 

GB

 

 

 

 

 

Abonnez-vous au Bon Combat

Recevez tous nos nouveaux articles directement sur votre boîte mail ! Garanti sans spam.

Guillaume Bourin est pasteur de l'Église réformée baptiste de la Trinité, à Montréal (Québec, Canada). Il s'intéresse particulièrement à l'exégèse et à l'intertextualité de l'Ancien Testament, à la théologie biblique, et à l’ecclésiologie. Guillaume est l'auteur du livre "Je vous purifierai d'une eau pure" : perspectives bibliques sur la régénération baptismale. Il est titulaire de deux masters en théologie (M.Div., Th.M., Southwestern Baptist Theological Seminary, USA) et il est actuellement candidat au doctorat à l'Université d'Aberdeen (Ecosse).