La lettre tue, mais l’Esprit vivifie… vraiment ??

…car la lettre tue, mais l’esprit vivifie.
(2 Cor 3:6)

Si vous avez un peu de “bouteille” dans le milieu évangélique, vous avez surement déjà dû entendre le verset de 2 Corinthiens 3:6. Il est en effet régulièrement utilisé pour justifier n’importe quelle “interprétation par l’Esprit,” ou bien pour objecter à une lecture trop « directe » de la Parole de Dieu, perçue comme trop conservatrice.

Bien entendu, cette portion de verset a un tout autre sens dans son contexte immédiat. Mais si vous êtes exaspéré de l’utilisation détournée qui est faite de ce passage, sachez que (1) vous n’êtes pas seul, et (2) cetta pratique n’est pas nouvelle.

 

Calvin lui-même dénonçait les ravages de la “méthode d’Origène” en commentant ce passage :

Ce passage a été tordu et interprété de manière profondément erronée, premièrement par Origène, puis ensuite par d’autres… Cette erreur a été la source de bien des maux. Non seulement cela a ouvert la porte à la falsification du sens naturel de l’Ecriture, mais cela a également élevé l’allégorie au rang des plus grandes vertus.

Dès lors, beaucoup d’anciens auteurs ont, sans se restreindre, joué à toutes sortes de jeux avec la Sainte Parole de Dieu, comme s’ils se jetaient une balle les uns aux autres.

Cela a aussi donné aux hérétiques l’opportunité de jeter le trouble dans l’Eglise. En effet, dès l’instant où c’était une pratique acceptée par quiconque voulant interpréter un passage à sa manière, n’importe quelle idée folle, bien qu’absurde ou monstrueuse, pouvait être introduite sous prétexte d’allégorie. (1)

D’ailleurs, Calvin n’était pas franchement très enthousiaste avec la méthode herméneutique d’Origène. Lisez plutôt :

Nous devons… entièrement rejeter les allégories, qu’elles soient d’Origène ou d’autres comme lui, que satan, non sans une profonde subtilité, s’est efforcé de faire rentrer dans l’Eglise dans le but de rendre la doctrine de l’Ecriture ambigüe et destituée de toute certitude et fermeté. (2)

 

Si donc vous êtes découragé par l’usage que l’on fait généralement de ce verset, souffrez donc avec Calvin, et expliquez son sens pourtant (très) clair à vos amis qui s’en servent de manière erronée.

 

 

 

 

 

 

Notes et références

 

(1) Calvin, Commentaire sur 2 Cor 3:6. Traduit de l’anglais, la version française ne nous était pas accessible !!

(2) Calvin, Commentaire Gen 2:8. Traduit de l’anglais, la version française ne nous était pas accessible !!

 

 

 

Réflexions et ressources d'édification centrées sur Dieu