La relation d’aide biblique : un ministère à découvrir

Qu’est-ce que la relation d’aide biblique ?

Voici un terme qui ne semble pas très connu dans nos églises en France, et qu’on me demande souvent d’expliquer lorsque j’en parle. Qu’entend-t-on par relation d’aide? Ce ministère est-il mentionné dans la Bible ? Qui est concerné ?

La relation d’aide biblique est plus connue dans le monde anglo-saxon sous le terme de « nouthetic counseling », du verbe grec « noutheteo » qui signifie « avertir, corriger, instruire ».

Ce mot est mentionné à plusieurs reprises dans le Nouveau Testament, et traduit en français par le verbe « exhorter » (Rom. 15 :14 « Pour ce qui vous concerne mes frères je suis moi-même persuadé que vous êtes pleins de bonnes dispositions, remplis de toute connaissance, et capables de vous exhorter les uns les autres »).

Une autre façon d’expliquer la relation d’aide est l’image de la réparation des filets de pêche. En effet, le verbe qui, dans le grec du Nouveau Testament, correspond le mieux à ce qu’on entend spirituellement par relation d’aide est katartizô (former un tout, restaurer, remettre en état). On retrouve ce verbe en Marc 1:16-20 :

 Comme il passait le long de la mer de Galilée, il vit Simon et André, frère de Simon, qui jetaient un filet dans la mer; car ils étaient pêcheurs. Jésus leur dit: Suivez-moi, et je vous ferai pêcheurs d’hommes. Aussitôt, ils laissèrent leurs filets, et le suivirent. Étant allé un peu plus loin, il vit Jacques, fils de Zébédée, et Jean, son frère, qui, eux aussi, étaient dans une barque et réparaient les filets. Aussitôt, il les appela; et, laissant leur père Zébédée dans la barque avec les ouvriers, ils le suivirent.

Jean et Jacques « réparaient » les filets pour les rendre utiles à accomplir leur fonction. Comme ces filets nous avons tous dans notre vie des souffrances qui nous empêchent d’accomplir la volonté de Dieu : ressembler à son Fils Jésus-Christ.

La recherche d’identité et de sens à la vie, la peur, la dépression, les blessures, les relations pathologiques ou brisées, les conséquences de nos péchés et de ceux des autres… toutes ces épreuves nous atteignent même dans les églises. Nous avons besoins d’être restaurés afin que nous soyons « accomplis et propres à toute bonne œuvre ».

Plusieurs philosophies existent dans le monde pour aider les personnes en souffrance. La relation d’aide biblique se distingue par son caractère christocentrique. Nous croyons que la Parole de Dieu nous instruit sur l’origine des souffrances dans le monde. Elle apporte réponses, guérisons et espérance en Jésus-Christ.

La Bible nous encourage à nous exhorter, nous avertir, nous consoler et nous supporter mutuellement dans nos faiblesses. Voilà pourquoi la relation d’aide est essentielle dans le processus de sanctification de l’Eglise. Elle concerne évidemment les pasteurs et responsables d’églises, mais également tous les croyants.

 

Grande nouvelle : une formation à la relation d’aide biblique à très faible coût (10€ par week-ends !!) existe en région parisienne. Il s’agit de la formation OIC. Cette formation fonctionne sur la base de modules de deux jours et demi ayant lieu tous les six mois. Elle s’étend sur une période totale de quatre ans.

La prochaine session aura lieu du 8 au 10 avril prochain à l’Eglise Evangélique de Montreuil, 136 bis rue Etienne Marcel, 93 100 Montreuil (voir flyer ci-joint). Désirez-vous participer ? Rien de plus simple, cliquez sur ce lien :

 

Inscrivez-vous ici

 

Notre désir est de voir le Seigneur équiper son Eglise pour avancer ensemble sur le chemin de la sanctification, à la gloire de Dieu. Vous joindrez-vous à nous ?

 

 

 

%d blogueurs aiment cette page :