La Gloire de Dieu dans l’Evangile et…. dans l’usage de nos possessions !

Une très bonne réflexion à méditer :

Rien n’est plus important pour Dieu que sa gloire. Il préserve jalousement sa réputation et en cela, il agit d’une manière parfaitement juste et qui lui est propre. Il désire que sa renommée s’étende jusqu’aux confins de l’univers. Il a l’intention d’établir son royaume glorieux et parfait sur tout ce qu’il a créé et il a envoyé Jésus pour instaurer son règne sur la terre.

Toutefois, si Dieu a décidé d’établir son autorité royale sur terre, et s’il est véritablement Dieu, pourquoi n’accomplit-il pas immédiatement ses desseins? Il pourrait le faire, mais en mettant son plan à exécution maintenant, l’humanité entière perdue dans ses péchés serait anéantie.

Il a plutôt dépouillé le ciel de son trésor le plus précieux pour nous racheter, afin que nous obtenions une place dans son royaume lorsqu’il viendra l’établir une fois pour toutes. Dans sa grâce, le Père, le Fils et le Saint-Esprit ont accueilli les êtres humains dans le royaume en réglant le problème du péché qui nous séparait de Dieu.

Dieu a donné ce qu’il chérissait par-dessus tout, son Fils unique Jésus, pour nous racheter de nous-mêmes et de la tyrannie du péché. Ce don témoigne de la loyauté de Dieu envers sa propre gloire, sa volonté de la faire connaître à travers son royaume et son intention de nous en rendre participants.

Dans quelle mesure la renommée ou la gloire de Dieu est-elle importante à vos yeux? La réponse à cette question se trouve en partie dans la façon dont vous employez votre temps et votre argent. Ce n’est pas vraiment compliqué, mais ce n’est pas aussi simple qu’il paraît.

(T. Lane & T. Tripp, Nos relations : Des bénédictions compliquées, Cruciforme (2013), p. 204)

 

 

 

 

Abonnez-vous au Bon Combat

Recevez tous nos nouveaux articles directement sur votre boîte mail ! Garanti sans spam.

Je suis marié, et le Seigneur nous a fait la grâce d’avoir trois enfants. Je suis actuellement Pasteur Stagiaire sur Montréal. Je suis passionné par le Nouveau Testament, la théologie systématique et l’herméneutique. J’affectionne particulièrement les écrits des réformateurs, de Cornelius Van Til, Vern Poythress, John Frame, Greg Beale et John Piper.