Peut-on pratiquer l’humour depuis la chaire ? Charles Spurgeon répond

Charles Spurgeon était très critiqué pour son usage de l’humour depuis la chaire. J’ignorais ce fait. Pourtant figurez-vous que j’ai reçu des critiques du même ordre à plusieurs reprises et par des personnes que j’estime beaucoup.

Mais lorsque je suis tombé sur cet article de Christian George sur l’excellent blog du Spurgeon Center, je me suis retrouvé subitement encouragé 🙂 Je vous en traduis ci-dessous quelques extraits :

“Charles Spurgeon prenait l’Evangile bien plus au sérieux que lui-même. […]

Au temps de Spurgeon, le ministère pastoral et la gaieté se mélangeaient rarement. Il dit même un jour que le douxième commandement devait être “Tu prendras une tête d’enterrement le dimanche”. (Autobiography 3:339). Ceci étant, le rire était un médicament pour l’âme de Spurgeon. L’humour atténuait ses souffrances physiques et mentales. “Un cœur léger peut porter de lourds fardeaux”, disait-il. (The Salt Cellars 1:22).

La personnalité joyeuse de Spurgeon faisait souvent surface dans ses sermons. Un jour, alors qu’il était accusé de blaguer depuis la chaire, Spurgeon dit, “Si vous saviez toutes celles que je garde pour moi, vous n’auriez rien trouvé à redire sur cette blague-ci”. (Autobiography 3:346). […]

Spurgeon croyait “qu’un sourire n’est pas un péché” (Autobiography 3:56) et que c’était “un crime bien moins grave que de provoquer un rire momentané qu’un sommeil profond”. (Lectures to My Students 3:43).

 

Quelques citations :

Je préfère voir les gens rire plutôt que de les voir assoupis dans la maison de Dieu. […] J’aime un rire honnête ; le vrai humour peut être sanctifié.
(An All-Round Ministry, p. 272).

Je crois en mon cœur qu’il peut y avoir autant de sainteté en un rire que dans des pleurs.
(The Art of Illustration, p. 43).

Parfois, un rire peut être l’expression la plus sainte qui soit possible.
(Metropolitan Tabernacle Pulpit, 44:119).

La gaieté est le soleil radieux du cœur.
(The Salt Cellars 1:100).

 

[…]

 

 

 

 

 

Guillaume Bourin est le fondateur du blog Le Bon Combat et l'un de ses administrateurs. Il est titulaire d'un master en théologie (M.Div.) et d'un autre en Ancien Testament (Th.M.) obtenus à la faculté Southwestern Baptist Theological Seminary (Fort Worth, USA).

  • Francine

    La gaieté est le soleil radieux du cœur, et autres joyeuses citations, qui confirment complètement ce que l’on soupçonnait déjà : Spurgeon n’est pas un vrai calviniste ! Il l’avait été dans sa jeunesse… mais le naturel avait vite repris le dessus. Il se mit à prêcher comme un arminien, s’efforçant de mettre à l’aise ses auditeurs avec des petites blagues, pour mieux presser ensuite leur libre-arbitre à la conversion.

    • Outre la poésie, Francine, ce que l’on préfère chez vous, c’est la parodie 😉 Bonne année !

      • Francine

        Bonne année Guillaume. Pour 2017, pensez à faire baptiser vos enfants (avant qu’ils sachent nager) et à perdre un peu d’embonpoint, si vous voulez davantage ressembler à Calvin qu’à Spurgeon ; mais c’est un choix d’image délicat, j’en conviens…

        • L’embonpoint, j’ai bien travaillé dessus cet année, voilà pourquoi je deviens de plus en plus … baptiste 😉

  • Nom d’une pipe (spurgeonienne), cela rééquilibre l’image du frère, dont nous avions souligné récemment la sévérité par rapport aux spectacles au service de l’Évangile ! Comme quoi, gardons-nous de class(ifi)er sans appel nos frères ! 🙂

  • Yanick Ethier

    Merci Guillaume pour cet article, pertinent et équilibré.

    • Pas de quoi frère !
      Si tu as un peu de temps et que tu lis l’anglais, je te conseille vraiment ce super blog tenu par Christian Georges sur le site du Spurgeon Center. Désolé de ne pas avoir eu le temps d’essayer de te rencontrer lors de ma récente venue au Quebec : j’étais trop chargé. Mais si je reviens plus longuement, ce qui pourrait se faire, j’espère que nous pourrons nous rencontrer 😉

      • Yanick Ethier

        Absolument ce serait génial! j’irai lire l’Article

%d blogueurs aiment cette page :