Geerhardus Vos : une Bible fiable, dans sa totalité


A proprement parler, la révélation annonce et met par écrit les actes salutaires de Dieu.
Mais une simple annonce et une simple mise à l’écrit ne sont pas suffisants pour fournir une histoire complète de la rédemption, pour produire une image vivante du nouvel ordre tel qu’il est graduellement appelé à l’existence.

Aucune véritable histoire ne peut être produite par un simple rapport d’événements. C’est seulement en plaçant le simple enregistrement des faits à la lumière des principes qui leur ont donné naissance et qui les lient les uns aux autres que celui qui rapporte les faits les transforme en histoire.

Les révélations directes de Dieu forment de loin la plus petite part de la révélation. Elles ne sont que des diamants éparpillés dans le vêtement de la vérité.
Mais le vêtement lui-même est identique à la totalité du contenu de l’Écriture dans son ensemble.

Dans son ensemble, il a été préparé par la main de Dieu. La Bible contient, en dehors de la simple mise à l’écrit de ses révélations directes, l’interprétation consécutive de ces révélations immédiates de Dieu par les prophètes et les apôtres inspirés. (1)

Par-dessus tout, elle contient une “philosophie divine“ de l’histoire de la rédemption et de la révélation, si je puis l’appeler ainsi. Et quiconque est convaincu dans son cœur de l’inspiration des Saintes Écritures et lit la Bible en tant que Parole de Dieu ne peut pas, en tant qu’étudiant de la théologie biblique, se permettre de rejeter cette philosophie divine et y substituer une autre de sa propre invention.

Notre théologie sera biblique dans son véritable sens lorsque non seulement elle tirera son matériel de la Bible, mais aussi lorsqu’elle acceptera de la Bible même l’ordre dans lequel ce matériel doit être disposé.

Pour ma part, je n’ai pas honte de dire que l’enseignement de Paul concernant l’histoire organique de l’économie de l’ancienne alliance (2) possède pour moi une plus grande autorité que les reconstructions que peuvent en faire les érudits modernes, quelque soit leur grand savoir et leur acuité critique.

Geerhardus Vos (1862-1949)

Extrait de “The Idea of Biblical Theology as a Science and as a Theological Discipline“ in Redemptive History and Biblical interpretation, The Shorter Writings of Geerhardus Vos,
Presbyterian and Reformed Publishing, Phillisburg, 1980, p. 20

 

 

Notes et Références :

(1) « immédiates » est ici employé dans son sens étymologique, un sens qu’il garde souvent en théologie. Quelque chose est immédiat non pas quand il arrive sans délai, mais plutôt quand il est fait sans médiateur, sans intermédiaire, directement. Une révélation immédiate est donc une révélation fait directement par Dieu sans intermédiaire.(retour)
(2) Ici aussi, le mot a un sens théologique, il faut comprendre par “économie de l’Ancienne Alliance“ la façon dont était gérée, administrée légalement et non pas financièrement l’ancienne alliance.(retour)
%d blogueurs aiment cette page :