L’immigration, qu’en dit la Bible ? Devons-nous fermer les frontières ?

Voici venu le temps du 18ème épisode de Coram Deo, et pour la Saint Valentin nous parlons… de politique et d’immigration !

En effet, comme Guillaume et Pascal sont des experts en sécurité internationale, des spécialistes de géopolitique en plus d’être des conseillers en immigration, nous pensions qu’il serait approprié de discuter légèrement de cette thématique sur laquelle tous les pas-plus-experts-que-nous se prononcent… 😂

Les chrétiens sont-ils divisés au sujet de l’immigration?   Voici quelques-unes des questions auxquelles nous tenterons de répondre.

Pour avancer la réflexion, Guillaume et Pascal abordent les questions suivantes :

(1) Comment les chrétiens francophones envisagent-ils actuellement l’immigration en général, et la “crise des migrants” en particulier ?

(2) La Bible nous apporte-t-elle certains éclairages sur ces questions très actuelles ?

(3) Le flot de migrants doit-il nous inquiéter ? Qui sont ces gens et comment devrions-nous les traite r?

Écoutez sans tarder cet épisode de Coram Deo, et retrouvez nous sur les ondes ou sur votre application podcast préférée ! 

cfoi-direct

104.1 Québec – 102.9 St-Jérôme

Suivez Coram Deo…

Sur Itunes

LOGO-iTunes-REAL

Sur Souncloud 

Sur Google

google-dk-flat

Sur Stitcher

stitcher-radio-logo-2 

Ou bien copiez ce flux RSS dans votre application podcast préférée

 

 

Coram Deo est l'émission hebdomadaire de Pascal Denault et Guillaume Bourin pour CFOI-FM, dont les podcasts sont retransmis sur Le Bon Combat tous les mardis.

  • Le pasteur réformé baptiste Voddie Baucham distingue entre l’immigration légale et l’immigration illégale : https://www.facebook.com/VoddieBaucham/posts/10150954653202550

    • Long-x

      +1 de plus à l’époque de Jésus il n’y avait pas des lois sur l’immigration

      • Peps Cafe

        Bonjour !

        Et la Bible nous présente comme des « immigrés »(dans l’AT et le NT : Lévit.25v23, 1 Pie.2v11), rappelant au passage que Dieu aime l’étranger, nous appelant à l’aimer à notre tour(Deut.10v17-19).
        Quand à Jésus, il a été « étranger » sur la terre : l’a-t-on visité ? (Matt.25v35, 40, 43, 46)

        D’autre part, l’étude de Matthieu 1v1-16 révèle plusieurs éléments intéressants et édifiants : Au milieu de la liste de noms, exceptionnellement et par contraste, se détachent trois femmes [étrangères], dont Tamar et Ruth, les premiers noms
        féminins du Nouveau Testament, avant même celui de Marie.
        Le Messie qui contient en lui les semences et la concorde de peuples hostiles se déclare ainsi loin de toute pureté de sang. Et il est mentionné deux femmes, pour enseigner que le mélange génétique n’est pas une exception, mais qu’il répond à une volonté.

        Enfin, quand on lit, en ouverture du livre de Ruth, qu’une famille juive émigre
        en terre de Moab au temps des Juges, on sait qu’entre les deux peuples ce n’était pas « l’entente cordiale ». Et pourtant, la famille d’Elimélekh, une femme et deux fils, fuyant la famine de la terre de Judée, est accueillie avec générosité. Les habitants de Moab les hébergent, donnent une épouse aux deux fils. Ce peuple, malgré les deuils de la guerre, a accueilli les émigrants de la nécessité.

        (Voir ici : https://pepscafeleblogue.wordpress.com/2017/02/15/peut-on-etre-chretien-et-etre-obsede-par-la-purete-de-la-race/ )

        Fraternellement et à bientôt !
        Pep’s