Que faire quand notre vie est au point mort ?

Article initialement publié an anglais sur le blog de Paul Tripp le 10 août 2016

**

 

Nous passons une grande partie de notre vie bloqués…  en tous cas, nous avons cette impression d’être bloqués.

Nous  prenons la voiture  pour aller au travail et nous nous trouvons coincés dans les embouteillages. Nous finissons par arriver, et cela pour nous retrouver accaparés par un travail démoralisant. Nous croisons quelqu’un à l’église et nous voilà bloqués dans une conversation. Peut-être est-ce aussi parce que l’église que nous fréquentons est engoncée dans les polémiques ?

Peut-être sommes-nous liés par un investissement financier peu rentable. Ou enfermés dans un corps qui ne peut tout simplement pas rester en bonne santé. Ou coincés dans une famille au sens large avec qui il n’est pas toujours agréable de passer du temps.

Se sentir bloqué de la sorte peut être déconcertant, irritant, voire déprimant. Mais j’aimerais suggérer que ce sentiment d’être au point mort peut se révéler être salutaire pour un chrétien, si nous y réfléchissons bibliquement. Et ceci pour 4 raisons :

 

 

1- Se sentir bloqué nous rappelle que Dieu est plus important.

Le sentiment d’être bloqué révèle combien j’ai une haute estime de moi-même et de mes droits. Lorsque nous nous énervons dans les bouchons, nous insinuons que personne ne mérite plus que nous d’être sur cette route.

Pourtant, la réalité spirituelle de notre univers, c’est que nous n’y occupons jamais la place centrale de la scène ; ce monde a été créé pour servir et célébrer son Créateur (Psaume 19 :1).

 

 

2- Se sentir bloqué nous rappelle que Dieu est aux commandes.

Si nous pouvions contrôler nos vies et faire ce qui nous plaît, nous ne serions jamais bloqués. Par conséquent, se sentir bloqué nous rappelle que nous n’avons ni le pouvoir, ni la souveraineté suprême.

Ceci est une belle manière de nous remettre les pieds sur terre. Pourquoi ? Parce qu’il existe Quelqu’un qui fait vraiment ce qui Lui plaît (Psaume 115:3), et qu’Il  est la définition-même de tout ce qui est bon, sage, juste et vrai.

 

 

3- Se sentir bloqué nous rappelle que le dernier chapitre de notre histoire n’est pas encore dévoilé.

Nous ne sommes pas en capacité d’élargir le champs pour contempler la trajectoire de l’histoire de notre vie. Nous sommes aussi pris au piège par des désirs momentanés et nous ne parvenons pas à penser à long terme.

Mais Dieu a déjà déterminé le chemin précis que nous emprunterons, et comment ce chemin conduira à Sa gloire et à notre bien (Genèse 50 :20). Nous ne pourrons jamais écrire une autobiographie qui accomplira ce que son histoire a déjà et continuera d’accomplir.

 

 

4- Se sentir bloqué nous rappelle que notre foi est encore faible

Si nous sommes honnêtes, nous devrions pouvoir avouer que nous n’aimons pas la volonté de Dieu autant que nous le prétendons, et que nous ne faisons pas confiance à Ses plans autant que nous le pensons. Et étant donné que le Père donne généreusement à ceux qui sont dépourvus (Jacques 1:5), nous devrions profiter de ce sentiment de blocage pour courir vers Lui avec nos questions et nos doutes, et non pour Le fuir.

 

 

Alors, la prochaine fois que tu te sentiras bloqué, ne cède pas à la panique, au doute, à la colère, à la dépression ou à la culpabilité. Tu te sens bloqué par ce qu’un Dieu bon et aimant te rappelle qui Il est, qui tu es, et qui en est le responsable. Il a un plan, et Son plan est sage et bon, mieux que tout ce dont tu peux rêver.

La prochaine fois que tu te sentiras bloqué, soit tranquille. Non pas parce que tu sais ce qui se passe, mais parce que tu es en communion avec Celui qui contrôle ce qui t’arrive pour ton bien. Soit tranquille parce qu’Il t’a inclus dans quelque chose de merveilleux, même si pour le moment tu as l’impression que tu es au point mort.

Dieu te bénisse.

 

Paul David Tripp

 

 

%d blogueurs aiment cette page :