Y a-t-il une prophétie disant qu’Israël construira un temple à la place de la mosquée Al-Aqsa ?

La question se pose à savoir comment devons-nous comprendre la description du nouveau temple présentée dans les chapitres 40 à 48 du livre d’Ézéchiel.

La réponse se trouve au chapitre 37, à partir du v. 5 :

« Ainsi parle le Seigneur, l’Éternel, à ces os : Voici que je vais faire venir en vous un esprit, et vous vivrez ; je placerai sur vous des nerfs, je ferai pousser de la chair sur vous, je vous recouvrirai de peau, je mettrai en vous un esprit, vous vivrez et vous reconnaîtrez que je suis l’Éternel. Je prophétisai, selon l’ordre que j’avais reçu. Et comme je prophétisais, il y eut un bruit, et voici qu’il y eut un frémissement, — et les os s’approchèrent les uns des autres. […]

Je prophétisai selon l’ordre qu’il m’avait donné. Et l’Esprit vint en eux, ils reprirent vie et se tinrent sur leurs pieds. C’était une très, très grande armée. Il me dit : Fils d’homme, ces ossements, c’est toute la maison d’Israël. Voici qu’ils disent : Nos os sont desséchés, notre espérance s’est évanouie, nous sommes perdus ! Eh bien, prophétise ! tu leur diras : Ainsi parle le Seigneur, l’Éternel : Voici que j’ouvre vos tombes, je vous fais remonter de vos tombes, ô mon peuple, et je vous fais revenir sur le territoire d’Israël. Vous reconnaîtrez que je suis l’Éternel, lorsque j’ouvrirai vos tombes et que je vous ferai remonter de vos tombes, ô mon peuple ! Je mettrai mon Esprit en vous, et vous vivrez ; je vous rétablirai sur votre territoire, et vous reconnaîtrez que moi, l’Éternel, j’ai parlé et agi, — oracle de l’Éternel. »

Ce texte nous parle d’une vie nouvelle. Est-ce que les os qui reprennent vie décrivent la nouvelle naissance ? Répondre par l’affirmative c’est reconnaître que le prophète emploie un sens figuré. La porte est donc ouverte pour voir un sens figuré dans la reconstruction du temple.

Par contre, répondre par la négative oblige à y voir la résurrection finale. Dans ce cas, la reconstruction du temple devra suivre la résurrection finale et non pas la précéder.

Lisons les versets 24 à 27 :

« Mon serviteur David sera leur roi, et ils auront tous un seul berger. Ils suivront mes ordonnances, ils observeront mes prescriptions et les mettront en pratique.
Ils habiteront le pays que j’ai donné à mon serviteur Jacob et qu’ont habité vos pères ; ils y habiteront, eux, leurs fils et les fils de leurs fils, à perpétuité, et mon serviteur David sera leur prince pour toujours.
Je conclurai avec eux une alliance de paix, et il y aura une alliance éternelle avec eux ; je les établirai, je les multiplierai et j’établirai mon sanctuaire au milieu d’eux pour toujours.
Ma demeure sera parmi eux ; je serai leur Dieu, et ils seront mon peuple« 

 

Ces versets nous donnent des précisions éclairantes.

D’abord il est question de David. Or, David était mort depuis longtemps. Nous sommes donc devant un texte où le prophète utilise des références qui ne doivent pas être prises au premier degré. David ici n’est pas réellement David mais celui que David préfigurait. Là encore, la porte est grande ouverte pour émettre la possibilité qu’il en est de même pour le temple. Le temple de Jérusalem préfigurait l’Église (2 Corinthiens 6.16).

Un autre élément déterminant concerne l’étendue du séjour dans le pays promis. Les versets 25 et 26 nous disent que c’est à perpétuité. Par conséquent, ce n’est pas pour une période appelée le millénium, mais pour toujours. Lorsque nous arrivons aux chapitres 40 à 48, nous devons les comprendre en considérant ce qui est dit au chapitre 37. Il est fort probable que ces chapitres s’intéressent à la nouvelle création. Bien qu’Ézéchiel mentionne les sacrifices d’animaux (ex. 45.15), nous devons croire que le prophète utilise des références de la loi mosaïque, mais qui doivent nous amener à regarder à l’accomplissement qui est en Jésus-Christ.

La preuve que nous ne devons pas nous attendre à un accomplissement littéral de ce qui est dit, c’est la participation des Lévites (45.5). Or, nous savons que le sacerdoce lévitique a été supprimé (Hébreux 7.11 – 8.13).

 

 

Ces articles pourraient vous intéresser :

 

 

 

Abonnez-vous au Bon Combat

Recevez tous nos nouveaux articles directement sur votre boîte mail ! Garanti sans spam.