Quand nos épreuves ont pour fonction de mettre à mort notre vieille nature

Votre chair est encore puissante en vous, n’est-ce pas ? Vous en souffrez terriblement, chaque fois qu’elle se manifeste, surtout quand elle porte préjudice à ceux que vous aimez, à ceux que vous considérez comme vos proches…

Quel bienfait pourrait-il ressortir de tout cela ? John Bunyan, qui est passé par les mêmes expériences, nous offre ce rappel puissant :

« Nous avons tendance à nous croire au dessus de nos limitations dans les jours calmes, et à nous penser beaucoup plus élevés et plus forts que nous ne le sommes lorsque l’épreuve est sur nous… Nous ne pourrions pas vivre sans que la main de Dieu ne travaille ainsi par nos circonstances. Nous serions submergés par la chair, si nous ne passions jamais par « l’hiver »…

Dans les jours de douleur, le Seigneur m’a montré combien ma chair est encore puissante —combien je suis enclin à la peur, à la tristesse, à l’inquiétude, à l’agitation, à la frustration et au doute. Pourtant, à travers tout cela, Dieu manifeste sa merveilleuse beauté, au travers de son règne sur le péché par la croix, et par tous les fruits qui en découlent : le pardon, la réconciliation, la vie, la justice, le soutien, la vraie espérance, la paix, la joie ferme, la persévérance, les oreilles pour entendre la parole et un cœur pour y croire, et, enfin, des désirs transformés qui m’obligent, moi et ma famille, à suivre Dieu »

 

Guillaume Bourin est pasteur, auteur, et fondateur du blog Le Bon Combat dont il est l'un des administrateurs actuels. Il s'intéresse particulièrement à l'intertextualité et à l'exégèse de l'Ancien Testament, à la théologie biblique, et à l’ecclésiologie. Guillaume est titulaire de deux masters en théologie (M.Div., Th.M., Southwestern Baptist Theological Seminary, USA) et il est actuellement candidat au doctorat à l'Université d'Aberdeen (Ecosse). Guillaume est l'auteur du livre "Je vous purifierai d'une pure" : perspectives bibliques sur la régénération baptismale.