Elisabeth Elliot : un héritage de foi

Elisabeth Elliot (1926-2015) est décédée le 15 juin 2015. Elle était notamment connue pour son travail missionnaire parmi la tribu indienne Huaorani (appelés parfois Auca), basée en Equateur.

Son premier mari, Jim Elliot, fut assassiné avec quatre autres missionnaires en 1956 par les membres de cette tribu , alors qu’il participait à une opération pour leur communiquer le message de l’Evangile.

Elizabeth Elliot retourna en Equateur et rencontra deux jeunes femmes Huaorani par “une extraordinaire providence” (pour citer ses paroles). Elle finit par s’établir au milieu d’eux avec sa fille.

Son témoignage conduisit de nombreux indiens à Christ, parmi lesquels certains des meurtriers des cinq missionnaires.

Elisabeth Elliot est également connue pour ses écrits, et sa consécration personnelle à la prière et la mission.

C’est une grande figure missionnaire qui s’est éteinte lundi dernier, et nous souhaiterions que vous la découvriez au travers des quelques citations qui suivent.

 

Le fait que je sois une femme ne fait pas de moi un chrétien différent. Le fait que je sois chrétienne fait de moi une femme différente. 

 

Je n’ai maintenant qu’un seul désir : vivre une vie d’abandon total à Dieu, en y mettant toute mon énergie et toute ma force. 

Dieu ne retire jamais à son enfant ce que son amour et sa sagesse appellent “bien”. Les refus de Dieu sont toujours miséricordieux -une miséricorde sévère parfois, mais il s’agit bien de miséricorde. Dieu ne nous refuse jamais le désir de notre coeur, sauf si c’est pour nous donner quelque chose de meilleur.

Rien ne vaut la peine de vivre pour quelque chose, si cette chose ne vaut pas la peine qu’on meurt pour elle.

– 

La cruauté et le mal ne sont pas les forces les plus puissantes de ce monde. Il n’y a rien d’éternel en elles. Seul l’amour est éternel. 

Dieu a promis de subvenir à nos besoins. Ce que nous n’avons pas maintenant, nous n’en avons pas besoin. 

Il est impossible d’aimer profondément sans sacrifice. 

Nous ne pouvons pas donner notre coeur à Dieu et garder nos corps pour nous mêmes.

 

 

 

 

Abonnez-vous au Bon Combat

Recevez tous nos nouveaux articles directement sur votre boîte mail ! Garanti sans spam.

Guillaume Bourin est pasteur, auteur, et fondateur du blog Le Bon Combat dont il est l'un des administrateurs actuels. Il s'intéresse particulièrement à l'intertextualité et à l'exégèse de l'Ancien Testament, à la théologie biblique, et à l’ecclésiologie. Guillaume est titulaire de deux masters en théologie (M.Div., Th.M., Southwestern Baptist Theological Seminary, USA) et il est actuellement candidat au doctorat à l'Université d'Aberdeen (Ecosse). Guillaume est l'auteur du livre "Je vous purifierai d'une eau pure" : perspectives bibliques sur la régénération baptismale.