Disciples de Celui qui a donné sa vie pour ses ennemis

Notre série de prédications sur Jonas se conclut sur le salut universel offert par Dieu à tous ceux qui se tournent vers Lui. En conclusion du cinquième et dernier message, je rappelais que Christ est celui « qui a donné sa vie pour ses ennemis, empruntant la formule à un vieux commentateur du 19ème siècle du livre des Proverbes, Charles Bridges.

C’est le titre de ma prédication de cette semaine sur Romains 12.17-21.

 

 

Cette prédication est moins « fouillée » qu’à l’accoutumé, et c’est volontaire : nous avions en effet un culte spécial ce jour là, lors duquel nous attendions plusieurs visiteurs dont c’était la première visite dans une Église évangélique et d’autres davantage en recherche.

Les versets 9 à 21 du chapitre 12 de Romains reviennent sur certains des enseignements éthiques de Jésus, en particulier en matière de relation mutuelle au sein de la communauté et en rapport au monde. Les versets 17 à 21, sur lesquels je me focalise, font écho au Sermon sur la Montagne (alors que l’épître aux Romains est antérieure à Matthieu). Mais ces versets établissent surtout l’éthique du parfait modèle : Christ, qui a donné sa vie jusque pour ses ennemis.

En ferez-vous de même ?

 

 

 

 

Ces ressources pourraient vous intéresser  :

 

 

Abonnez-vous au Bon Combat

Recevez tous nos nouveaux articles directement sur votre boîte mail ! Garanti sans spam.

Guillaume Bourin est pasteur, auteur, et fondateur du blog Le Bon Combat dont il est l'un des administrateurs actuels. Il s'intéresse particulièrement à l'intertextualité et à l'exégèse de l'Ancien Testament, à la théologie biblique, et à l’ecclésiologie. Guillaume est titulaire de deux masters en théologie (M.Div., Th.M., Southwestern Baptist Theological Seminary, USA) et il est actuellement candidat au doctorat à l'Université d'Aberdeen (Ecosse). Guillaume est l'auteur du livre "Je vous purifierai d'une eau pure" : perspectives bibliques sur la régénération baptismale.