Dieu est passionné par sa gloire

“Dieu serait-il narcissique au point de cultiver sa propre gloire ?” s’interrogent certains. En effet, comment concilier l’humilité du Christ incarné avec l’idée d’un Dieu jaloux de sa propre gloire et de la renommée de son nom ?

Sous des vues humaines, cela parait inconciliable. Pas étonnant, dès lors, que certains aient choisi de ne pas creuser davantage ce sujet.

Pourtant, cette doctrine est bel et bien biblique, comme les versets ci-dessous ont vocation à la rappeler. Dieu poursuit sa gloire de toute éternité. Et nous sommes appelés à le rejoindre dans l’exaltation de sa gloire éternelle.

 

Dieu agit pour la gloire de son nom

 

Le coeur le plus passionné pour la gloire de Dieu est le coeur de Dieu

Esaie 48 :9-11 : “A cause de mon nom, je suspends ma colère; A cause de ma gloire, je me contiens envers toi. Pour ne pas t’exterminer. Je t’ai mis au creuset, mais non pour retirer de l’argent; Je t’ai éprouvé dans la fournaise de l’adversité. C’est pour l’amour de moi, pour l’amour de moi, que je veux agir; Car comment mon nom serait-il profané? Je ne donnerai pas ma gloire à un autre.”

 

Dieu a choisi son peuple pour sa propre gloire

Ephésiens 1:4-6 : “En lui Dieu nous a élus avant la fondation du monde, pour que nous soyons saints et irréprochables devant lui; il nous a prédestinés dans son amour à être ses enfants d’adoption par Jésus-Christ, selon le bon plaisir de sa volonté, pour célébrer la gloire de sa grâce dont il nous a favorisés dans le bien-aimé.

 

Dieu a créé son peuple pour sa gloire

Esaïe 43:6-7 : “Je dirai au septentrion: Donne! Et au midi: Ne retiens point! Fais venir mes fils des pays lointains, Et mes filles de l’extrémité de la terre, Tous ceux qui s’appellent de mon nom, Et que j’ai créés pour ma gloire, Que j’ai formés et que j’ai faits.

 

Dieu a secouru Israël en Egypte pour sa célébrer sa propre gloire

Psaume 106:7-8 : “Nos pères en Egypte ne furent pas attentifs à tes miracles, ils ne se rappelèrent pas la multitude de tes grâces. Ils furent rebelles près de la mer, près de la mer Rouge. Mais il les sauva à cause de son nom, pour manifester sa puissance.”

 

Dieu a suscité Pharaon et son endurcissement pour glorifier son nom

Romains 9:17 (cf. Exode 9 :16) : “Car l’Ecriture dit à Pharaon: Je t’ai suscité à dessein pour montrer en toi ma puissance, et afin que mon nom soit publié par toute la terre.

 

Dieu a triomphé de Pharaon dans le but de faire éclater sa gloire

Exode 14:4, 17-18 : “J’endurcirai le cœur de Pharaon, et il les poursuivra; mais Pharaon et toute son armée serviront à faire éclater ma gloire, et les Egyptiens sauront que je suis l’EternelEt moi, je vais endurcir le cœur des Egyptiens, pour qu’ils y entrent après eux; et Pharaon et toute son armée, ses chars et ses cavaliers, feront éclater ma gloire. Et les Egyptiens sauront que je suis l’Eternel, quand Pharaon, ses chars et ses cavaliers, auront fait éclater ma gloire.

 

Dieu pardonne nos péchés pour manifester sa propre gloire, la renommé de son propre nom

Esaie 43 :25 : “C’est moi, moi qui efface tes transgressions pour l’amour de moi, et je ne me souviendrai plus de tes péchés.”

Psaume 25:11 : “C’est à cause de ton nom, ô Eternel! Que tu pardonneras mon iniquité, car elle est grande.

 

Même la colère de Dieu contribue a montrer les richesses de la gloire de Dieu

Romains 9:22-23 : “Et que dire, si Dieu, voulant montrer sa colère et faire connaître sa puissance, a supporté avec une grande patience des vases de colère prêts pour la perdition, et s’il a voulu faire connaître la richesse de sa gloire envers des vases de miséricorde qu’il a d’avance préparés pour la gloire ?

 

 

Christ a recherché par dessus tout la gloire de son Père

 

Toute l’œuvre de Jésus-Christ sur cette terre tendait a glorifier son Père

En plein milieu de la fête des tabernacles, alors que les juifs l’entourent et le pressent, Jésus déclare à propos de lui-même : “Celui qui parle de son propre chef cherche sa propre gloire; mais celui qui cherche la gloire de celui qui l’a envoyé, celui-là est vrai, et il n’y a point d’injustice en lui.” (Jean 7 :18).

 

Christ a supporté ses dernières heures agonisantes pour la manifestation visible de la gloire de Dieu.

Jésus rentrant triomphalement à Jérusalem, annonce sa crucifixion a ses disciples, en Jean 12:27-28 : “Maintenant mon âme est troublée. Et que dirais-je?… Père, délivre-moi de cette heure?… Mais c’est pour cela que je suis venu jusqu’à cette heure. Père, glorifie ton nom! Et une voix vint du ciel : Je l’ai glorifié, et je le glorifierai encore.

 

Jésus a prié pour la manifestation de la gloire du Père

Jésus commence sa prière sacerdotale en disant : “Père, l’heure est venue! Glorifie ton Fils, afin que ton Fils te glorifie.“ (Jean 17 :1)

Le but ultime de Christ sur cette terre est que ceux qui lui appartiennent voient sa gloire, et par là-même voient la gloire de Dieu en la personne du Fils :  “Père, je veux que là où je suis ceux que tu m’as donnés soient aussi avec moi, afin qu’ils voient ma gloire, la gloire que tu m’as donnée, parce que tu m’as aimé avant la fondation du monde.” (Jean 17:24)

 

Le retour de Christ manifestera de façon éclatante la gloire de Dieu

2 Thessaloniciens 1:9-10 : “Ils auront pour châtiment une ruine éternelle, loin de la face du Seigneur et de la gloire de sa force, lorsqu’il viendra en ce jour-là pour être glorifié dans ses saints et admiré dans tous ceux qui auront cru – car notre témoignage auprès de vous a été cru.”

 

 

La troisième personne de la Trinité a pour but ultime la gloire de Christ

 

Le ministère du Saint-Esprit est de glorifier Christ-Dieu : “Il me glorifiera, parce qu’il prendra de ce qui est à moi, et vous l’annoncera.“ (Jean 16:14).

Personne, animé par l’Esprit de Dieu, ne peut dire “Jésus est anathème !” (1 Cor. 12:3)

 

 

Amis chrétiens, rejoignez le Dieu Trin dans la proclamation de sa propre gloire. Et expérimentez la joie qui en découle !

 

GB

 

 

 

 

 

 

 

 

 

<p>Guillaume Bourin est le fondateur du blog Le Bon Combat et l’un de ses administrateurs actuels. Il s’intéresse particulièrement à l’intertextualité et à l’exégèse de l’Ancien Testament, à la théologie biblique, et à l’ecclésiologie. Guillaume est titulaire deux masters en théologie (M.Div., Th.M., Southwestern Baptist Theological Seminary, USA) et il est actuellement candidat au doctorat en Ancien Testament à l’Université d’Aberdeen (Ecosse).</p>

  • Le théologien Johann Tobias Beck (1804-1878) a eu ce mot en apparence choquant, mais si juste :

    L’égoïsme de Dieu est la vie du monde.

    Et en effet, si Celui-là qui seul peut dire légitimement et en vérité : Je suis, n’était pas jaloux de sa gloire, nous serions tous perdus.

%d blogueurs aiment cette page :