Pourquoi y a-t-il des contradictions entre les témoignages de Paul dans le livre des Actes ?

Cette semaine, pour notre 70ème épisode, nous répondons à la question d’Efisio, un cher ami du blog :

En lisant le livre des Actes, je note des divergences dans les différents récits du témoignage de Paul. Ceux qui l’accompagnaient voient ou ne voient pas le phénomène miraculeux, entendent ou n’entendent pas la voix venant du ciel… On a l’impression que le récit d’Actes 22 dit l’inverse d’Actes 9. Que faut-il en penser ?

C’est en effet un argument classique que les théologiens critiques opposent à l’inerrance. Dans cet épisode, Guillaume donne son opinion :

(1) Il est peu probable que l’auteur des Actes ait commis une erreur
(2) Il est peu probable qu’il s’agisse d’une erreur de copiste
(3) Deux grandes explications sont possibles : celle de F.F. Bruce et celle de I.W. Marshall

 

Découvrez les en écoutant ce 70ème épisode de #QDLB !!

Bonne écoute !

 

Processed with VSCOcam with f2 preset

Abonnez-vous


LOGO-iTunes-REAL

soundcloud_460x290

12065637851779660844srd_rss_logo-svg-med

 

 

 

“Que dit la Bible ?” est le podcast hebdomadaire du blog Le Bon Combat. Retrouvez l'ensemble des questions posées et de nos entretiens sur l'onglet dédié, en haut et à droite de la barre de menu du site !

  • Plazbovo Tennis

    Merci pour cette analyse.
    J’ai une autre lecture, qui ne m’impose pas forcément de concilier littéralement les témoignages en particulier quand ces témoignages viennent de personnes différentes. Bon, là, en l’occurrence, Luc est le seul à témoigner. Il rapporte ce que Paul lui a raconté.
    On peut très bien imaginer que Paul lui a raconté sa conversion en Actes 9 : 3/9.
    Puis en Actes 22 : 6/11, Luc raconte non pas la conversion de Paul mais ce que Paul raconte aux Juifs de Jérusalem, avec l’autorisation du tribun. Mais Luc raconte les choses telles qu’il s’en souvient. Luc n’est pas témoin oculaire de l’événement qu’il narre à deux ou trois reprises (si on inclut Actes 26 : 12/18). Le livre des Actes est un témoignage de ce que Luc savait, et surtout ce que qu’il se souvenait avoir compris. Ce n’est pas une prophétie mais un témoignage venant d’une personne sincère et honnête. Mais cela n’implique pas que ce que raconte Luc est « encyclopédique ». Luc raconte avec ses mots ce qu’il a compris, et je crois que Dieu contrôle ce qu’il a écrit. Et si Luc était médecin (ce que beaucoup de gens pensent), j’imagine qu’il était assez intelligent pour vérifier qu’il n’y ait pas de contradiction entre ce qu’il écrit à deux moments du même livre ! S’il y a des différences, c’est peut-être aussi parce qu’il écrivait les choses avec son coeur, avec ses souvenirs, et pas forcément pour chercher à faire un livre « inattaquable ». Il est probable que Paul n’ait pas eu le même angle de vue en Actes 9 et en Actes 22, ni même en Actes 26 devant Agrippa. En Actes 9, Luc raconte ce qu’on lui a raconté. En Actes 22, Luc raconte ce que Paul a raconté à des Juifs, puis en Actes 26, Luc raconte ce que Paul a expliqué de façon plus concise à un éminent personnage politique. Les différences qu’on relève dans le texte n’engagent en rien les fondements de notre foi. Ces différences n’ont aucune incidence sur notre manière de comprendre l’Evangile.

  • dan

    On voit en tous cas comme il compliqué de chercher à expliquer par l’esprit un message qui ne peut se comprendre que par le cœur !