Comment le chrétien doit-il réagir face à l’actualité ?

Êtes-vous plutôt LCI, CNEWS, ou BFM TV ? Faites-vous partie de ceux qui consomment l’information à la perfusion, ces “news addict” dont le nombre est en constante augmentation ? Bref, contrôlez-vous l’info, ou est-ce l’info qui vous contrôle ?

En ce siècle du tout numérique où l’actualité est accessible d’un seul clic, quelle attitude adopter face aux dépêches qui tombent les unes après les autres ? Bien qu’il ne soit pas notre contemporain,  Matthew Henry (1662-1714) nous livre quelques réflexions des plus sages :

Face à l’actualité, espérez en Dieu. Gardez toujours les yeux fixés sur lui. Faites-le parce que vous vous souciez réellement des intérêts de son royaume ici-bas, et que ces préoccupations ne vous quittent jamais. Faites-le parce que vous avez de la compassion pour l’humanité, pour les vies et les âmes de tous les hommes, et pour celles du peuple de Dieu en particulier.

Informez-vous. Ne le faites pas comme les Athéniens, dans le simple but de satisfaire une vaine curiosité ou de vous occuper une heure ou deux. Faites-le afin de savoir où doivent tendre vos prières et vos louanges, de quelle manière utiliser vos espoirs pour calmer vos craintes. Faites-le pour avoir une meilleure compréhension du monde dans lequel vous vivez, et pour apprendre les devoirs qui vous incombent et qui incombent à ceux qui vous entourent.

Si l’actualité politique vous semble brillante et prometteuse, espérez de Dieu qu’il perfectionne son œuvre, et ne vous fiez en la sagesse ou la force d’aucun autre instrument. Si elles sont sombres et décourageantes, espérez de Dieu qu’il apaise les craintes de son peuple, et qu’il se lève pour lui s’il se décourage. Gardons-nous bien, en période de croissance de l’Église et de bonnes grâces des causes secondes, de penser qu’il est futile d’espérer en Dieu ; veillons de même, aux plus sombres heures du découragement, lorsque les choses qui le concernent en sont à leur dernière extrémité, à ne pas trouver vain d’espérer en Dieu.

Les créatures ne peuvent rien sans le secours de Dieu, mais Dieu peut tout sans le secours de qui que ce soit.”

 

– Matthew Henry, The Secret of Communion with God, page 65
(M.A : Rachel Christelle Cole. Traduction : Elodie Meribault)

 

 

Guillaume Bourin est le fondateur du blog Le Bon Combat et l'un de ses administrateurs actuels. Il s'intéresse particulièrement à l'intertextualité et à l'exégèse de l'Ancien Testament, à la théologie biblique, et à l’ecclésiologie. Il est titulaire d'un master en théologie (M.Div.) et d'un autre en Ancien Testament (Th.M.) obtenus à la faculté Southwestern Baptist Theological Seminary (Fort Worth, USA).

%d blogueurs aiment cette page :