L’auteur des Chroniques a-t-il cherché à cacher le passé honteux de David ?

– Article de Michael S. Heiser publié sur le Logos blog le 4 octobre 2017. Traduction : Elodie Meribault. 

 

Certaines entreprises trafiquent leurs comptes. Certains politiciens cèdent à la tentation des pots de vin. Certains scientifiques manipulent des résultats. Peut-on mettre l’auteur des Chroniques au rang de tous ces fraudeurs ?

Chacun sait que les deux livres des Chroniques constituent un récit de l’histoire d’Israël qui s’ajoute à celui de 1 et 2 Samuel et de 1 et 2 Rois. Ce qui est moins connu, en revanche, c’est que l’auteur des Chroniques omet soigneusement et délibérément certaines informations qui pourraient entacher l’image de David et de Salomon. Essayez donc de trouver le récit de l’adultère de David et du meurtre d’Urie — vous n’y parviendrez pas.

Pourquoi l’auteur du livre des Chroniques l’omet-il ?

 

Le véritable objectif de l’auteur

Si le récit se trouve rapporté de cette manière, cela ne veut pas forcément dire qu’il n’est pas fiable ou que l’auteur cherche à nous tromper. Si j’achète un livre sur la conquête de l’ouest racontée du point de vue des amérindiens, je sais d’avance ce que je vais y trouver. Je n’ai pourtant aucune raison de croire que le contenu tend à m’induire en erreur ; en revanche, j’ai toutes les raisons de croire que l’œuvre est sélective et incomplète. Je sais que l’ouvrage est écrit d’un certain point de vue ; je ne le considérerai pas vraiment comme un avis tranché sur la question.

Les Chroniques doivent être examinées de la même manière. Ces livres ont rejoint la Bible hébraïque (puis les autres bibles) en même temps que les livres de 1 et 2 Rois et de 1 et 2 Samuel. Quiconque lit la Bible y découvrira forcément les actes peu glorieux de David et de Salomon. Personne ne sera trompé, ce n’est pas le but. Il y a donc une autre explication.

Les deux livres des Chroniques ont été écrits pendant (ou peu de temps après) l’exil des Juifs à Babylone. Israël s’apprêtait à avoir de nouveau une nation et une direction. L’auteur des Chroniques voulait que la nouvelle génération retourne à sa terre en se souvenant de l’alliance que Dieu avait faite avec David, et en se rappelant que sa dynastie avait été choisie pour diriger. C’était un manque de loyauté envers la dynastie de David qui avait fragilisé le royaume. Elle avait conduit à une religion déviante, et, finalement, à la destruction d’Israël (Amos 7.9‑11).

L’auteur des Chroniques souhaitait raviver la loyauté du peuple envers la lignée de David ; David et Salomon sont donc présentés sous la forme de monarques idéaux. Le but de l’auteur n’était donc pas de tromper mais bien plutôt d’encourager.

 

 

 

Michael S. Heiser est éditeur académique chez Faithlife, la compagnie produisant et diffusant le logiciel biblique Logos. Spécialiste des études sémitiques, Heiser est capable de traduire des textes issus d’une douzaine de langues anciennes. Il titulaire d’un master et d’un doctorat en Bible hébraïque et en langues sémitiques anciennes de l’Université de Wisconsin-Madison. Lisez ses contributions fréquentes sur son blog

 

 

 

Le Bon Combat reçoit régulièrement des contributeurs invités, que leur contribution soit originale ou non. Retrouvez tous les articles de nos invités en cliquant sur ce compte !

%d blogueurs aiment cette page :